L’arrivée du Deuz…souvenir [1]

Bon étant donné que ce blog est tout frais…forcément, vous ne connaissez encore rien de moi. 

Dans le courant de 2016, mon ras le bol de l’enseignement se fait ressentir de plus en plus. Donner cours me pèse chaque jour un petit peu plus. Il faut que je fasse quelque chose. A la même période, on essaie de concevoir BB2 mais ça coince un peu. 

Lors de mes trajets en train, je remarque une annonce publicitaire “Les chemins de fer engagent”. L’idée me trottait dans la tête depuis un an ou 2 mais avec mes préjugés, j’ai toujours reculé. Sauf que ce jour là, j’ai mis mes préjugés au placard et , en mode touriste, j’ai postulé. 

A partir de là, tout s’est enchaîné assez vite…sauf BB2! Mon gynéco décide alors de me mettre sous traitement hormonal. J’ai du mal à me réjouir des grossesses des collègues et amies autour de moi…je les envie!

Du coup, je continue de passer les diverses épreuves de sélection aux chemins de fer et je les réussis les unes après les autres. Fin d’année scolaire, je reçois un courrier m’annonçant que je suis reprise et que la formation devrait commencer en août. Oui mais…là, je dois arrêter le mode “touriste”. Il s’agit de prendre une vraie bonne décision. Après beaucoup de réflexions, d’hésitations…je me lance. 

Mais BB2 lui est toujours en mode stand by. La formation ,quant à elle, est reportée à plusieurs reprises. 

Je vais donc encore donner cours au début de l’année scolaire et prendre ma nouvelle voie (oh oh ça tombe bien, tiens) à partir du 17 octobre 2016!

Tout doucement, je ne pense plus à BB2, j’ai de nouveaux objectifs. Je me souviens même avoir dit à la salle des profs “Vous verrez, je tomberai enceinte en changeant de boulot, mouhahahaha”. J’aurais mieux fait de me taire!

Quelques semaines après avoir entamé la formation, j’avais fixé rdv avec le gynéco pour qu’on adapte le traitement, qu’on discute des autres aides possibles… Oui sauf que…sur les entre-temps…j’ai fait un test qui s’est confirmé POSITIF chez le toubib! Et là….au lieu de me réjouir, j’ai senti tout s’écrouler sous mes pieds!

Je ne m’y attendais plus, je ne l’attendais pas à ce moment là de ma vie! J’ai commencé à flipper grave, à me poser 15.000 questions sur ce que mon employeur allait faire de moi, quel impact cela aurait sur ma formation…Et je tournais en boucle toutes ces questions sans arrêt…au point de me dire “je vais tout laisser tomber, toute façon, c’est super dur à suivre, dur de trouver le temps pour étudier avec mon grand”. 

Ne supportant plus le poids de ces interrogations…je me suis confiée à un formateur. Mais quelle merveilleuse idée! Il a pu répondre à mes questions, me rassurer, m’épauler et cela m’a libérée! J’ai alors pu doucement, très doucement accepté la présence de BB2 et m’épanouir enfin dans cette seconde grossesse. 

Tout ceci, pour partager avec vous un texte qui m’est cher…que j’ai écrit durant cette période de doutes, de peurs mais qui témoigne également de tout l’amour que je portais déjà à mon BB2!

01/01/2017

Contrariété

 

Un an à te rêver

Un an à t’espérer

Un an à t’attendre

Un an à te désirer

3 mois que tu es arrivé

3 mois que tu es au chaud

3 mois que je t’accueille

La joie et le bonheur

devraient être les premiers

à ce grand rendez-vous

Et pourtant…

La contrariété, l’inquiétude

sont arrivées avant toi et

semblent prendre beaucoup de place.

Chaque jour , je te caresse

parce que, malgré tout,

je t’aime déjà.

Chaque jour, je me répète

que la joie viendra

avec les réponses à mes questions.

Chaque jour, j’espère t’accueillir

chaleureusement, le sourire aux lèvres.

Un an à te rêver

Un an à t’espérer

Un an à t’attendre

Un an à te désirer

3 mois à m’inquiéter

3 mois à m’interroger

3 mois à presque toublier.

Chaque jour, je te réchauffe

car malgré tout,

je t’aime déjà.

Laisse moi le temps, mon enfant

Le temps de me rassurer

Le temps de m’ouvrir

Le temps d’accepter

que la vie est incontrôlable

Le temps d’accepter

que la vie nous fait des cadeaux

à des moments inattendus.

Oui, mon enfant,

Tu es un cadeau et je t’aime déjà.

Il va nous falloir nous apprivoiser

durant les 6 mois restants.

Il va nous falloir cohabiter

durant les 6 mois restants.

Laissons la contrariété et l’inquiétude

nous abandonner à petits pas.

Laissons la joie, le bonheur

Nous habiter à grands pas.

Soyons patients car, l’amour, lui est bien là.

 

BB2 a maintenant 11mois et je l’aime passionnément, à la folie, tendrement, plus que tout mais tout autant que son grand frère 😉

Advertisements

Author: Barba_Mum

Maman belge de 2 boys boys.

2 thoughts on “L’arrivée du Deuz…souvenir [1]”

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s