Qu’est-ce qui change avec la maternité? (Et l’arrivée d’un Deuz)

Hier, mon homme et mes 2 gnomes se sont mis en route pour à peu près 8h de route , direction la Bretagne. Ils vont passer une semaine chez leur Mami (Bin oui, moi je suis belge mais pas l’homme).

Du coup, plusieurs jours avant le départ et toute la journée d’hier…ça tournait en boucle dans mon cerveau. Alors, je me suis dit que j’allais en parler.

Oui mais en parler comment? En parler avec qui (Bin oui, j’ai arrêté le psy après 3 années de fidèles et loyales séances)…Bin avec vous, pardi! Parce que, rien de mieux que des mamans averties pour me comprendre… Et pour les futurs parents, ça les mettra au parfum de ce qui les attend 😉

Bon alors, on en parle ?

Qu’est-ce qui change avec la maternité?

 

Beaucoup d’entre nous répondront probablement:

  • les vergetures
  • les kilos
  • les nichons

Et bien…perso, à part les kilos et quelques cheveux blancs en plus, je ne trouve pas que mon corps ait particulièrement changé. Rassurant,non?

Moi, je pensais plus à tout le reste…tout ce qui ne se voit pas mais se ressent. Tout ce qui ne se dit pas mais je vous le dirai quand même,na.

Prête?

Avec ma petite intro…je suppose que vous aurez deviné.

THE truc qui change OU qui augmente considérablement c’est..

Les angoisses et/ou le stress

Bête exemple, qu’est-ce qui me faisait peur de voir partir l’homme et la marmaille?

1) J’ai eu la trouille, au plus profond de mes tripes, c’était juste totalement incontrôlable… la trouille que mon fils aîné (4 ans) se fasse kidnappé en station essence ou sur une aire d’autoroute. Même si j’ai confiance en papa…je sais aussi qu’un manque de vigilance (surtout avec 2 enfants dont un tout petit rikiki) est vite arrivé.

2) J’aurais pu (mais ce ne fût pas le cas tant la première angoisse était énooooorme) avoir peur qu’ils aient un accident de voiture.

3) J’ai toujours un peu peur (mais à faible dose,lol) que mon aîné se perde au supermarché. Pourquoi? Pour les mêmes raisons que au numéro 1.

4) J’ai peur (vu le vécu à domicile, c’est amplement justifié) que le petit  (un vrai cascadeur) se blesse, tombe (il est tombé plusieurs fois de la table à langer, HONTEUX … Bin vous verrez, nous ne sommes pas les premiers parents à qui ça arrive et ça pourrait vous arriver alors STOP, pas de jugement!). J’ai même dégainé plus vite que mon ombre (dans ce cas, mon homme) en envoyant un message à ma belle-mère pour demander qu’elle achète une barrière de sécurité.

En bref, vous allez peut-être découvrir ou voir s’amplifier les peurs suivantes:

  • peur du kidnapping
  • peur de perdre un enfant dans un lieu public
  • peur des accidents de voiture
  • peur des accidents domestiques tels que des chutes, des brûlures etc

Ca fait peur? mouahahaha …Nooon, à côté de ça, y a tout le reste. Vous allez probablement découvrir ce qu’est l’Amour.

 

Un Amour Inconditionnel qui vous prend aux tripes…à en faire pâlir le/votre prince charmant! 

 

Jusqu’à mes 30 ans, je criais haut et fort à tout le monde “Jamais Oh Grand Jamais je n’aurai d’enfants”. Je vous jure, mes proches et moins proches pourront en témoigner. Les gosses, il n’en était pas question. On avait beau me parler de tout le bonheur , de tout l’amour que cela procure…Moi c’était “Niet, basta”.

Jusqu’au jour où…ma meilleure amie est tombée enceinte et a ainsi pu répondre à toutes les questions que je me posais…

Jusqu’au jour où…mes hormones se sont mises en mode Alerte Orange “Ma vieille, tu viens de passer le cap des 30”

Jusqu’au jour où…le projet maison était au ralenti…alors, changement de projet.

Bin oui, je suis , moi aussi, tombée enceinte …et dès la grossesse, j’ai découvert qu’il existe un amour avec un grand A. Un A bien plus grand que la majuscule que vous mettez à Amour quand vous parlez de votre mec. Un A bien plus grand que la majuscule que vous mettez quand vous parlez de vos amis, vos proches.

Parce que ce A…cet Amour que vous avez pour votre enfant…Vous et uniquement vous, maman couveuse, maman pondeuse (LOL) et maman poule (ou coq, LOL) pouvez le ressentir. Il vous attrape dès le test de grossesse…Il vous envahit de l’utérus jusqu’au coeur et à la tête. Il ne vous lâchera plus. C’est cet Amour là qui fait que vous avez cette trouille quand les enfants s’en vont quelque part.

C’est Amour vous rend forte, déterminée, courageuse…C’est Amour là vous transforme pour la vie. C’est Amour là vous ferait faire n’importe quoi…

Et donc, après ces quelques lignes…vous êtes censées faire avec votre bouche en coeur “Oh comme c’est beau ce qu’elle raconte”.

Ca y est! Vous êtes “convaincue”…Bon tant mieux car on a besoin de cet Amour pour surmonter d’autres changements comme

 

Le bordel  

Avant, votre maison était “Oh je suis désolée, c’est pas rangé” … Bin , maintenant, c’est “Bon, fais pas gaffe, c’est le souk total”.

C’est là que vous détecterez rapidement qui, parmi vos amis, sont déjà parents (ou prêts à le devenir) ou sont “pas d’enfants ,non merci”.

Les premiers vous répondront avec empathie “T’inquiète, je sais ce qu’est, c’est pareil chez moi”. Les seconds resteront muets et changeront vite de sujet.

Alors, oui un enfant…ça fout le bronx…et au plus jeune âge, ils savent pas encore ranger. Donc, votre maison se transforme vite en un terrain d’entrainement militaire où vous devrez éviter à tout prix les mines.

Le plus “déprimant” c’est quand… Vous êtes contents! Ca y est! Votre grand commence à ranger (grâce à un apprentissage de tous els jours). Et là, bardaf…le petit Deuz débarque et c’est reparti pour un joyeux bordel qui durera donc encore quelques années.

 

La fatigue 

 

Je ne vous fais pas un dessin! Vous êtes morte crevée à l’arrivée du premier…Respectez bien la règle d’or que tout le monde vous répète (à juste titre) “repose-toi quand il fait la sieste”.

Dites-vous qu’avec un Deuz…vous ne serez plus morte crevée…Vous serez … Morte-Vivante. La règle d’or du premier peut s’appliquer s vous avez de la chance…Mais chez nous, le grand a (comme par hasard) décidé de ne plus faire de sieste à la naissance du Deuz… Donc…on oublie la sieste et on survit!

 

Voilà… Ah vous voulez que je vous apporte des solutions? 

Eh…comment vous dire… Je n’en vois que 2 ou 3:

  • Puiser votre énergie (insoupçonnée mais bel et bien là) dans votre Amour inconditionnel
  • Lâcher-prise ( Plus facile à dire qu’à faire mais petit à petit ça vient)
  • Demander de l’aide

 

Pas facile la vie de maman, mais Pu*** qu’on les aime nos mioches! 

 

 

Advertisements

Author: Barba_Mum

Maman belge de 2 boys boys.

14 thoughts on “Qu’est-ce qui change avec la maternité? (Et l’arrivée d’un Deuz)”

  1. ce n’est vraiment pas simple tous les jours, ce qui a changé, c’est l’épuisement maternel pour ma part et les soucis qui vont avec même si j’adore mon fils

    Like

  2. Mais comment je partage TOUT ce que tu as dit: l’amour, l’angoisse, le bazar (beaucoup de bazar!!!)… Mais punaise, qu’est ce que je les aime! 😉

    Like

  3. Ohlalalala j’aia doré ton article *_*
    C’est tellement vrai, tellement ça .

    Les mêmes peurs , un amour Adescriptiiiiiiible & Animaginable ( oui ça existe d’abord ^^ ) c’est juste dingue, le sentiment qu’on peut ressentir pour un petit être. Le bordel bon ça on en parle plus, le mien range mais dans son parc quand il y est c’est ” je met tout en dehors ” et c’est la que le camp militaire fait son apparition !

    Et la fatigue moi je l’oublie vite , au début c’était dur oui oui mais maintenant bout’chou fait de longuuuuuue nuit alors je me repose au max en même temps . Mais avec un Deuz cela doit être plus dur effectivement

    Merci à toi pour ces craintes énoncées, ces douces paroles employées et ce brin d’humour utilisé !!!
    Bises

    Like

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s