Une lecture pleine de bisous

Durant la première année maternelle de mon grand loulou, j’ai pris l’abonnement lecture de l’Ecole des loisirs.

Je trouvais l’idée sympa de recevoir chaque mois un livre.

Il y en a eu des bons et d’autres qu’on a moins apprécié.. C’est le risque.

Dans ceux que l’on a aimé, il y a celui-ci:

Chez nous, on parlait de bisous d’esquimaux (nez contre nez), de bisous papillons (cils qui clignent sur le visage de l’enfant), de bisous volants… Mais jamais nous n’avions pensé à utiliser des couleurs.

L’idée est sympa. Un bisou jaune pour soigner, un bisou blanc pour le bisou esquimau etc.

Bref, chaque bisou a une couleur selon l’objectif du bisou.

Nous n’avons pas développé l’idée à la maison car on jongle déjà avec les couleurs pour parler des émotions. Je craignais donc qu’il y ait des confusions.

Mais je voulais vous le partager quand même.

Je ne peux pas dire le prix vu que ça faisait partie de l’abonnement.

Dans mes souvenirs, l’abonnement coûtait environ 32 ou 34€ pour 8 livres. Mais même cela, je ne peux pas assurer que ce soit correct.

L’auteur/illustrateur semble s’appeler Kimiko.

Nous vous envoyons plein de bisous violets (ceux pour dire au revoir).

Advertisements

Je teste le shampoing solide

Il y a environ 2 ou 3 ans, j’avais trouvé un joli shampoing solide en forme de fleur dans mon magasin bio.

Ils ne le vendaient plus. Donc j’étais repassée à mon shampoing de supermarché.

Mais, il y a peu de temps… Oh joie bonheur, que vois-je ?

Tadam. Mon joli shampoing fleur.

J’avoue, c’est la forme qui m’a fait craqué la première fois.

Ce que j’aime dans cette marque contrairement à d’ autres, c’est qu’il est bien spécifié sur l’emballage pour quel type de cheveux il est fait.

Allez hop. Emballé, c’est pesé.

Je ne sais pas si on peut vraiment parler de réduire ses déchets dans ce cas étant donné qu’il est vendu dans un emballage plastique. Petit bémol.

Disons que le déchet prend moins de place qu’une bouteille traditionnelle et a donc nécessité moins de plastique quand même à la production.

Allez…

Notons dans l’ agenda, le jour de sa première utilisation :22 septembre.

On verra combien de temps je tiens avec.

Ceci dit, je vais avoir du mal à comparer avec mon shampoing liquide car je n’ai jamais fait le calcul.

Je devrais peut être utiliser l’un et l’autre alternativement histoire que le test soit efficace ? Qu’en pensez-vous ?

Bon alors, vous voulez le mode d’emploi ?

Rien de plus simple.

Perso, je mouille bien mes cheveux et je mouille également le savon.

Ensuite, quand le savon est bien humide, je le frotte un peu partout sur ma petite tête.

Puis, comme avec du shampoing liquide, je frotte, je masse… Et puis je rince.

Et c’est efficace ?

Oui. Si tu aimes la mousse, pas de déception. Si tu suis bien le mode d’emploi, ça moussera correctement comme tout autre shampoing.

Moi, j’ai pris le spécial cheveux gras. De mon expérience précédente, je pouvais tenir plus longtemps sans me laver les cheveux.

Avec mon shampoing classique, je devais me laver les cheveux tous les 2 jours max. Avec le solide, je reste à tous les 2 jours mais je peux tenir un de plus.

J’ai l’impression que mes cheveux sont plus doux et brillants…. Mais suis pas une experte et je porte le képi… Donc à vérifier.

OK ? Mais au final, qu’est ce que ça change ?

1. C’est pratique car ça prend moins de place. Par exemple, pour les vacances, c’est nettement moins encombrant.

2. C’est un peu moins de déchet. Mais il y aurait moyen d’améliorer ce point si on pouvait le trouver en vrac.

3. Il est bio. Adieu tous les produits chimiques qui te bousillent le cuir chevelu et l’environnement.

4. Il est beaucoup plus joli. Ça fait un peu déco dans ta salle de bain.

5. Le mien sent la menthe je crois. Je suis une quiche en matière de parfum. Je n’ai aucun odorat. Mais il sent aussi bon que les autres. Bon suis vraiment nulle, je lis que il est fait à base d’extrait d’orties, beurre de karité et argile verte. Rien à voir avec de la menthe. 😂

6. La forme en fleur…en plus d’être jolie, c’est ultra facile pour la prise en main. Très pratique.

Et le prix ? Quel rapport quantité /prix ?

Eh… Je ne sais plus combien je l’ai payé. Mais sur le net, le prix varie entre 5,35 et 6,95€

Le savon pèse 85gr. Autrement dit, si je me base sur le prix de 6,95€,j’obtiens 81€/kg.

Mon shampoing liquide de la marque imprononçable et impossible à écrire sans tricher (regarde la photo) est à un prix inférieur en promotion. Quoique, faut voir… Car un litre de liquide ne correspond pas exactement à 1 kg en solide.

Bref… Faites le calcul car là je n’y arrive plus.

Adopté ou pas ?

100% OUI.

Toutefois, il est made in France… Or je viens de découvrir qu’une marque belge se lance la dedans… Je vais donc suivre cela de près.

Il s’agit de weal.be. Ils sont en train de faire une collecte de fond via un crowdfunding. Tu peux aller voir le projet sur https://mobile.ulule.com/weal-be/

On me souffle à l’oreillette qu’il existe également une savonnerie Namuroise qui viendrait tout juste de lancer du shampoing solide. Il s’agit de https://www.washwashcousin.be

Le nom est prometteur et si, en prime, ils sont de ma région…

À suivre…

J’ai testé le Sac à Pain

Grâce à mon blog…je découvre, un peu avec vous et pour vous, des créatrices belges.
Oui, je mets un point d’honneur à vous présenter, autant que possible, du “made in Belgium”.
Aujourd’hui, c’est donc une nouvelle Mompreneuse que je vous présente:f-s-full-logo-shadow-new2
Muriel est créatrice du côté de Jemeppe-Sur-Sambre…si je ne dis pas de bêtise. Elle est à la fois dans la photo et dans la création.
Je l’ai “choisie” pour tester ses créas super mignonnes. Qu’est-ce que je lui ai acheté?
Ma première commande était composée d’un sac à pain (le grand modèle) et d’une pochette remplie de 5 petits mouchoirs en tissu.

J’attends ma seconde commande: un sac à pain (modèle un peu plus petit) et une pochette à collations.

Aujourd’hui, je vais vous présenter le grand

sac à pain.

Quelques infos “techniques”:
Dimension: 45×35
Composition: Extérieur en coton bio et intérieur en coton bio brut non blanchi.
Tissus: Sans BPA et sans Pvc et sont certifiés soit Oekotex soit bio. Dans ce cas, ils sont bio.
Lavable en machine à 60°c.
Bon et donc, c’est quoi, ça sert à quoi?
Dans mon cas, c’est un grand sac à pain. Malgré que la taille soit bien indiquée sur le site, j’avais du mal à me représenter la dimension. Donc, j’ai préféré voir trop grand plutôt que risquer de prendre trop petit.
Finalement, il est grand…mais vraiment très grand pour notre pain fait maison. J’ai donc décidé d’offrir ce modèle à mes parents et d’acheter celui un peu plus petit.
Mais, je m’en sers quand même en attendant ma seconde commande.
Comme le nom l’indique, c’est un sac pour stocker son pain.

A quoi ça sert vu qu’on achète le pain dans un emballage papier?
Primo: nous achetons rarement du pain. Ici, nous avons investi dans une machine. BarbaPapa est français…alors, le pain, je claquais une fortune à la boulangerie. Donc, nous faisons notre pain. J’ai donc besoin de quelques chose pour le stocker. Jusqu’à présent, je gardais un vieux sac à pain en papier et je mettais le tout dans une boîte tupperware.
Maintenant, j’ai jeté le vieux sac et j’utilise mon beau sac tissu.

Oui, mais moi, je fais pas mon pain moi-même donc j’ai quand même le sac papier…alors bon…
Je te répondrai: qu’est-ce qui t’empêche de bousculer les habitudes.
Si tu achètes ton pain en boulangerie…pourquoi ne prendrais-tu pas ton beau sac et demander à la boulangère de te le glisser dedans. Je suis certaine qu’elle sera ravie. Je parierais même qu’elle va te dire “Oh c’est joli, ça vient d’où…oh mais oui, très bonne idée, pas de soucis. Je vous le coupe quand même?”

Non, moi j’achète mon pain en supermarché,alors?
Décidément, tu ne veux pas de mon beau sac tissu. Ok, déjà, la petite fille de boulanger que je suis (par mon défunt grand-père) te dira OH VADE RETRO SATANAS! Achète le en boulangerie au moins! Non, blague à part, je sais que ça dépanne bien parfois. Oui, ça m’arrive aussi. Mais franchement, c’est pas du tout pareil et j’évite au max.
Bref. Je prendrai mon joli sac avec moi. Je couperai mon pain dans la machine et au lieu de le mettre dans le sac papier, hop dans mon beau sac. A la caisse? Bin, suffit de leur montrer et leur dire quel pain tu as pris. Sérieux, si toi tu ne bouges pas pour changer les choses, c’est sûr que ça ne changera jamais. Probablement que la caissière (ou le caissier, ne soyons pas clichés) sera peut-être un peu déstabilisé la première fois. Puis, il prendra l’habitude en te voyant débarquer les fois suivantes.

Et sinon, ça conserve bien?
Et bien là, c’est ma plus grande surprise! OUI! J’ai même l’impression de mieux conserver notre pain qu’avant.
Faut dire que le vieux sachet en papier était tout usé…
Ok mais y a quoi comme intérêt à utiliser ce sac?
Roh la la…faut vraiment tout t’expliquer?!

  1. Tu réduis tes déchets donc…point 2
  2. Tu fais des économies sur le prix de tes collectes poubelles
  3. Ça fait moins de saleté. Le sac en tissu, contrairement au sac papier, ne va pas s’user, ne pas se déchirer. Donc, les miettes restent dans le sac. Tu ne commences pas à avoir plein de miettes partout en sortant ton pain. Alors qu’avec le sac papier, un rien froissé et hop, les miettes s’éparpillent.
  4. C’est lavable en machine. Donc,réutilisable autant de fois que tu veux.
  5. C’est joli…vraiment super joli. J’ai le modèle “paint the town”, je suis fan.

Bon…ok…mais ça coûte combien cette affaire là?
Le tout grand modèle: 16,50€ mais, comme tu peux le voir sur la photo…il est vraiment très grand. J’ai comparé avec un sac papier… Donc, si tu achètes / fabriques des pains de 800gr carré, je pense que le modèle plus petit sera mieux.
Le modèle “classique”: 15€
Il existe un modèle spécial Baguettes.

Tu sais quoi? Va faire un tour sur le site : https://www.flaxandstitch.com/
Ici, je vous montre la taille du grand modèle avec la boite de conservation tupperware (vieux modèle de boite). Il est vraiment très grand lol. Mais sérieux, qui ne craquerait pas pour ces beaux motifs?

Et si on regardait “La petite Taupe”

Ah ce DVD… Toute une histoire.

À la naissance de mon fils aîné, j’ai mis un point d’honneur à respecter la règle “Pas de TV avant 3 ans”.

Alors autant dire que lorsque nous avons reçu ce cadeau… J’étais très embarrassée.

Des amis (français) de mes parents nous l’ont très gentiment offert un week-end d’été lors de leur passage en Belgique. Je les ai poliment remercié en me disant “bon, que vais je faire de ça”.

Alors, qu’est-ce que j’en ai fait ?

Je l’ai rangé en me disant que je le ressortirais dans un an quand Loulou aurait l’âge requis.

Oui mais…

Les amis en question sont revenus en fin d’année, quand il fait froid et que tout le monde se met au chaud devant la TV… Tout le monde mais pas mon fils.

Et, forcément, ils ont demandé à mes parents “Et alors, ta fille, elle a montré le dvd à son petit ?”

Oh oh… Ma mère m’a carrément appelé en direct pour que je leur explique moi-même que non.

Bon, vous imaginez bien que j’étais un peu (beaucoup) gênée. Je me suis fait, comme qui dirait, gentiment “grondée”.

“Mais enfin Barbara, as tu au moins déjà regardé un épisode pour voir ce que c’est ?”

Eh… Gros blanc. Non je n’ai pas pris le temps de visionner avant.

Mais enfin, il faut. Je te promets que ça n’a rien à voir avec les dessins animés traditionnels. Ça ne parle même pas. Regarde, tu verras. Non mais.”

Eh…sur un air tout penaud… Oui oui promis.

Le soir même je sortais le dvd. D’abord, petit coup d’œil sur la pochette. Voyons de quoi il en retourne.

Kesako ?

Il s’agit de courts /moyens métrages. Un épisode dure entre 5 et 10 minutes environ.

Ce sont des minis dessins animés d’origine Tchèque.

Il n’y a, en effet, pas de paroles… Juste des sons et un peu de musique parfois.

Ce sont des dessins ” à l’ancienne”, faits mains.

Le personnage et les histoires ?

Une taupe. Pas de prénom, vous pourrez donc lui en choisir un avec votre enfant.

Il lui arrive des aventures différentes dans chaque épisode, muet.

Une fois, elle va se fabriquer une auto. Une autre fois, elle va essayer de faire des photos…

Quel âge ? Comment la regarder ?

Ils recommandent à partir de 2 ans. Bon, vous savez que moi, je dis “pas avant 3 ans”. Je dois reconnaître que ça peut convenir déjà un rien plus tôt. Mais je dirais pas avant 2 ans et demi tout de même.

Je préfère regarder avec lui…du moins les premières fois. Cela me permet de m’assurer qu’il comprend et de faire un peu une leçon de vocabulaire. Bin oui, vu que c’est muet, ça laisse une belle liberté d’expression et d’imagination.

Verdict ?

Comme le dit l’adage… L’essayer c’est l’adopter.

Ici, c’est de manière occasionnelle et il ne s’en porte pas plus mal.

Impossible de vous parler du prix vu que c’était un cadeau. J’ignore aussi si je peux le trouver en Belgique ou si je dois passer par le net.

Mais en tous cas, je peux le recommander.

Vis ma vie de maman cheminote

Ces derniers jours ont été intensifs et je suis épuisée. Je suis en admiration devant toutes ces mamans blogueuses qui parviennent à poster tous les jours. Perso, impossible.

Mais pourquoi? Je pourrais rédiger quelques notes à l’avance et programmer leur publication…oui je pourrais mais…

Mon nouveau job ET mes 2 jeunes enfants me pompent beaucoup, beaucoup d’énergie.

Ça vous dit un petit tour avec moi? Allez, prenez votre billet et embarquez . Pour vous, ce soir, accès aux coulisses…première classe .

Voici un exemple de semaine pour une accompagnatrice de trains (anciennement appelée contrôleuse)

Cette semaine par exemple, voici mes horaires :

Dimanche dernier je faisais 11h45-19h55

Lundi 13h40-22h10

Mardi 15h55 – 23h30

Mercredi repos…allelullia

Jeudi , vendredi même horaire 16h25-00h30

Samedi je fais 16h05-00h30

Dimanche un bon 9h de service 15h05-23h55

Et enfin lundi plus cool: 17h-23h.

Bon, j ai fait des changements d horaires ce qui explique le peu de jours de repos.

Ceci dit, il faut savoir que chez nous, nous pouvons aligner jusqu’à 7 jours de travail consécutifs avant d’avoir un repos…et pas forcément 2.

Bref.

Alors comment se passe une journée type de maman cheminote?

Un exemple, en période d’école.

Réveil vers 6h45 après avoir dormi environ 4h (au lit vers 1h30 et bcp de mal à m endormir pour cause de ronflements à mes côtés lol).

Debout vers 7h,une douche vite fait pour se réveiller et ..hop…

7h30 réveiller les 2 boys boys. Quoique…petit pépère est souvent déjà réveillé. Par contre, Loulou est comme son père et dort encore profondément.

Une fois les enfants habillés, direction la cuisine pour le pdj. Mon grand est très lent pour manger car c est une vraie piplette (les chiens ne font pas des chats).

Une fois terminé, je me mets en route pour conduire Loulou au bout de la rue , à l école.

Ensuite vient le tour de petit pépère. Alors là, j’ai 2 options :

* soit je suis total hs et je vais le conduire direct à la crèche pour me reposer.

* soit je tiens le coup face à la fatigue et je le garde avec moi pour le conduire plus tard à la crèche.

Et après ?

Bin, j’essaie toujours de faire une sieste d’au moins 1 petite heure. Pas toujours évident car je dois aussi préparer le repas pour papa et les enfants. Papa sait faire à manger mais le temps de reprendre les enfants, ils sont à la maison vers 18h. Si il doit préparer le repas alors ils sont pas couchés avant super tard.

Une fois ces tâches accomplies, je peux penser à moi… Blog ou repos ou les 2. Mais parfois, souvent, c’est le reste du ménage. Ranger le linge, vider le linge sale… Ouf que nous avons une aide ménagère.

Et puis il est temps de m’habiller, je parle d’enfiler mon uniforme et préparer mon sac. Parfois je me fais un pic nic parce que les crasses en gare…c’est bon mais pas pour la ligne.

Allez Go !

Direction le boulot.

En voiture si je finis après 23h. Environ 30 minutes de route.

Arrivée au dépôt, c’ est parti pour quelques heures et pas mal de km selon les services et trains qu’on fait.

J ai une montre connectée, et bien… Je fais facilement 10 km sur un service. J’essaie de rester de bonne humeur, courtoise et si l’affluence me le permet…. Un petit mot avec les passagers. Mais je dois aussi faire face à des personnes plus trash, moins sympa et parfois totalement irrespectueuse. J’apprends avec l’expérience à me blinder mais il y a beaucoup de frustration dans certaines situations.

Bref. Au dernier train, retour au dépôt pour ranger une partie de mon matos et vérifier les horaires du lendemain.

Disons qu’il est minuit 15.

Retour casa. Je serai au lit après m’être posée quelques minutes pour boire un coup, me rafraîchir… Au dodo vers 1h15.

Alors oui, je suis épuisée, au bout du rouleau. Pour peu que les enfants soient malades, passent une mauvaise nuit…bien, moi aussi.

BarbaMum a toujours souffert de problème de sommeil mais aucun remède.

Donc il est clair que ces rythmes totalement décalés et irréguliers sont assez hard à suivre.

Mais pourquoi tu as changé de boulot ? Mais t’es folle d’avoir quitté l’enseignement. Et ça te plaît ? C’est pas trop dur ? Tu dois pas voir beaucoup tes enfants.

Ah ah… Combien de fois n’ai je pas entendu ces paroles… Trop souvent.

Oui, j’ai fait un choix professionnel non conventionnel, difficile mais je l’ai choisi. Et jusqu’ici c’est sans regret.

Évidemment qu’il y a du négatif. Oui, il m’arrive de penser à retourner dans ma petite case confortable de prof. Oui, parfois je me demande si j’ai bien fait.

Parce que, de fait, c’est difficile niveau vie de famille. Et nous vivons dans une société qui a l’art de vite vous faire culpabiliser si vous ne collez pas à l’image de la bonne mère de famille toujours présente pour les siens.

Mais j’aime vraiment bien ce nouveau job et ma nouvelle famille. Car oui, aux chemins de fer, les gens du terrain forment vraiment une famille.

Non, les élèves ne me manquent pas. Oui, les horaires et les congés, eux, me manquent parfois. Mais comme dans tout, il faut bien des bons et des moins bons côtés.

Je me sens épanouie et bien dans ce que je fais. J’aime aussi mon nouveau salaire et les avantages qui vont avec. Des chèques repas, une mutuelle, les trains gratos, des tarifs avantageux sur certains trucs…

Et puis, je sais que il existe des tas de possibilités pour évoluer. Alors que quand tu es prof, à part passer à la direction, tu n’as pas des masses d’options pour évoluer.

Oui mais quand même, les congés… Tu fais comment avec tes enfants ? Puis tu ne fais que des tards, tu vois jamais tes gamins. C’est triste, non ?

Les congés, chez nous, comment te dire… C’est très compliqué.

Je vais tenter de faire court et simple.

3types de congés :

1. Les longs termes en belle période (15juin au 15 septembre et fêtes de fin d’année)

2. Les longs termes hors belle période

3. Les autres.

Mode d’emploi

Pour la catégorie 1, tu dois les demander au cours du mois de janvier par min 8jours et max 21. Tu n’es pas certain que ce soit accordé car cela dépendra de ton coefficient. (on a tous un coefficient de points en entrant dans un dépôt, qui monte ou reste stable selon les demandes)

Pour la catégorie 2, min 8 jours et max 21 mais tu dois les demander 6mois à l’avance. Tu n’es pas certain que ce sera accordé car il faut voir le nombre de demandes déjà faites. Et oui, ils ne peuvent accepter qu’un certain quota.

Pour la catégorie 3, tu demandes un jour plic ploc, max 4 dans une farde. Tu dois demander 3 mois à l’ avance pour avoir une chance de l’obtenir. Et là, bin, c’est premier arrivé, premier servi. Si tu es 5ème, attends toi à ce que ce soit refusé ou qu’on te le fasse sauter à la dernière minute. Car non, ce ne sont pas des congés garantis. On peut te dire oui et puis non faute de personnel.

Je t’entends déjà et je vois déjà ta tête qui tombe des nues. Oui, je sais, tu vas me demander comment je fais ?

Comme tous les collègues…on gère à l’année. On se démerde pour connaître les événements importants assez tôt, on regarde nos agendas et on cale tout cela comme on peut.

Je vais être sympa. Je ne te parlerai pas des semaines de réserve où l’on a notre horaire au jour le jour.

Alors pour les périodes de congés scolaires, on fait comme tous les autres parents qui bossent et qui n’ont pas le privilège des enseignants d’être 2 mois en congés pour garder les enfants. Donc, inscription en stages, camps ou plaines, chez papi/mami…

Est ce que cela a un impact sur mes enfants et leur bonheur ? Ou le mien ?

Forcément un petit peu mais pas tant que ça.

Parce que avant, j’enseignais à Bruxelles et faisais les navettes en train. Donc au final, je me levais à 6h et j’étais rarement à la maison avant 17h30. Alors je n’aurais pas profiter beaucoup plus des enfants puisque il aurait fallu encore préparer le repas etc.

Puis, y avait un peu de boulot parfois à faire à domicile. Je dis parfois car avec les années, les prépas vont plus vite et on fait les corrections aux heures de fourche.

Bon ok, mais alors heureuse ou pas ? Et tes enfants, ils en pensent quoi ?

Oui heureuse, plus épanouie malgré la grande fatigue.

Mes enfants ? Seul mon aîné peut s’exprimer. Il dit qu’il préfère quand je fais des matins pour me voir le soir. Mis à part cela, il ne se plaint pas. Cette année, j’ai décidé d’aller le chercher de temps en temps le midi à l’école. Comme ça on passera un petit moment ensemble en plus.

Le petit, lui, ne m’a pas connu dans l’autre rythme. J’imagine donc que ça le perturbe moins.

Je profite mieux de mes enfants car, lorsque je suis là, j’essaie d’être pleinement présente. Je ne suis pas sur les nerfs à cause des morveux qui ont fait du bruit toute la journée. Je peux quand même être sur les nerfs car je rêve de dormir lol.

Puis, comme disait mon psy, et c’est avec ses mots que je concluerai :

Mieux vaut passer un peu moins de temps avec maman mais que maman soit bien… Plutôt qu’avoir plein de temps avec une maman pas bien. Et oui, les enfants sont des éponges qui ressentent tout ce qu’on ressent. Alors mieux vaut leur transmettre qu’on est épanoui si on fait ce qu’on aime…”

Je vous ferai un article avec ce qui me plaît tant dans le job. Ici c’était pour expliquer un peu le côté vie pratique.

PS: C’est mon choix de ne faire que des soirs. Il existe tout de même des horaires matinaux (ex. 3h30-12h30) et des horaires type journée (10h-19h).

PPS:Une journée de travail peut varier entre 6h et 9h de service.

Bon plan: Les Donneries

Hello les BarbaFriends , comment allez-vous?

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous partager un bon plan…100% gratuit! Un bon plan 100% zero gaspi! 

Les DONNERIES

illudonnerieok3

Levez le doigt ceux qui connaissent!

J’ai découvert ce concept il y a environ 2 ou 3 ans. Si mes souvenirs sont bons, je suis tombée là-dessus par hasard grâce à Facebook. Mais, honnêtement…je ne me souviens pas.

Faut savoir que mon surnom au boulot , c’est Dori , mouhahaha 😉

C’est quoi le concept? Vous n’avez pas deviné avec le nom? 

Le principe est simple: donner aux autres ce dont on a plus besoin.

Comment? Soit en s’inscrivant sur une mailing list soit en s’inscrivant sur les pages Facebook.

Pour quelle(s) raison(s)?:

  1. Par simple générosité. Nous savons que certaines personnes se trouvent parfois dans des situations plus précaires que la nôtre. Cela peut donc aider quelqu’un dans le besoin.
  2. Pour éviter le gaspillage. Au lieu de jeter, on donne une seconde vie aux objets.
  3. Pour faire plaisir et SE faire plaisir. Ok, ça va avec la raison 1. Faire plaisir, en général, ça nous fait aussi du bien. Je sais pas vous… mais, moi, quand je sais que j’ai fait quelque chose de bien pour une autre personne, ça me met de bonne humeur.

Alors, oui, on pourrait revendre…et d’ailleurs, je vais revendre certaines choses en brocante. Mais d’autres objets, que j’ai moi-même reçus ou que j’ai peut-être en double…ou que je sais que ça peut faire plaisir à quelqu’un …bin, je les mets de côté pour les (re)donner.

Un autre atout, un petit bonus:

On est amené à faire de belles rencontres grâce aux donneries. Car, soit on se déplace pour aller chercher le don…soit on attend une personne qui vient chercher le don. Un brin de causette et nous voilà enrichi humainement.

Puis certaines donneries (comme celle de Sombreffe) ont même un local et organisent des journées “donnerie vivante”. Encore une occasion de rencontrer plein de monde.

Et vous? Avez-vous déjà expérimenté ce concept? Avez-vous des donneries près de chez vous?

(Photos en guise d’illustration mais plus d’actu.)

evenement-donnerie-2

 

 

 

Lecture du soir pleine de Ronrons

Bonsoir les BarbaFriends,
Vous le savez…ici, on aime les livres. J’y attache énormément d’importance. Mon grand a donc, depuis le berceau, des histoires chaque soir au moment de se coucher (sauf si il est trop tard ou si on a dû trop se fâcher).
Nous avons aussi 2 chats Du coup, quand je suis tombée sur ce livre, je me suis dit qu’il serait le bienvenu à la maison. D’autant plus que Loulou a eu tendance, tout petit, à traumatiser nos chats. Donc, j’espérais que cette lecture l’adoucisse un peu.
Jpeg
L’histoire?
Une petite fille fait des papouilles à son chat et tout va bien.
Le chat aperçoit une souris et la poursuit…Mais une voiture arrive…La petite fille a peur. Ouf, tout va bien. Le petit chat n’a rien. Ils se retrouvent, se font des papouilles et tout va bien.
Pourquoi on aime?

  1. L’histoire n’est pas longue et elle est simple à comprendre.
  2. Le texte explique 2 ou 3 petites choses sur le comportement des chats tels que la queue qui oscille, les ronronnements…
  3. Les illustrations sont simples, colorées et on y ressent une certaine douceur
  4. L’histoire finit bien , donc l’enfant devrait être rassuré.

Le prix? Je ne sais pas, je l’ai acheté en seconde main. Mais ça vient d’un abonnement scolaire vu la maison d’édition.
Les infos “pratiques”:
Edition: Ecole des Loisirs
Auteur: Stephanie Blake

Jpeg

Jpeg