Vis ma vie de maman cheminote

Ces derniers jours ont été intensifs et je suis épuisée. Je suis en admiration devant toutes ces mamans blogueuses qui parviennent à poster tous les jours. Perso, impossible.

Mais pourquoi? Je pourrais rédiger quelques notes à l’avance et programmer leur publication…oui je pourrais mais…

Mon nouveau job ET mes 2 jeunes enfants me pompent beaucoup, beaucoup d’énergie.

Ça vous dit un petit tour avec moi? Allez, prenez votre billet et embarquez . Pour vous, ce soir, accès aux coulisses…première classe .

Voici un exemple de semaine pour une accompagnatrice de trains (anciennement appelée contrôleuse)

Cette semaine par exemple, voici mes horaires :

Dimanche dernier je faisais 11h45-19h55

Lundi 13h40-22h10

Mardi 15h55 – 23h30

Mercredi repos…allelullia

Jeudi , vendredi même horaire 16h25-00h30

Samedi je fais 16h05-00h30

Dimanche un bon 9h de service 15h05-23h55

Et enfin lundi plus cool: 17h-23h.

Bon, j ai fait des changements d horaires ce qui explique le peu de jours de repos.

Ceci dit, il faut savoir que chez nous, nous pouvons aligner jusqu’à 7 jours de travail consécutifs avant d’avoir un repos…et pas forcément 2.

Bref.

Alors comment se passe une journée type de maman cheminote?

Un exemple, en période d’école.

Réveil vers 6h45 après avoir dormi environ 4h (au lit vers 1h30 et bcp de mal à m endormir pour cause de ronflements à mes côtés lol).

Debout vers 7h,une douche vite fait pour se réveiller et ..hop…

7h30 réveiller les 2 boys boys. Quoique…petit pépère est souvent déjà réveillé. Par contre, Loulou est comme son père et dort encore profondément.

Une fois les enfants habillés, direction la cuisine pour le pdj. Mon grand est très lent pour manger car c est une vraie piplette (les chiens ne font pas des chats).

Une fois terminé, je me mets en route pour conduire Loulou au bout de la rue , à l école.

Ensuite vient le tour de petit pépère. Alors là, j’ai 2 options :

* soit je suis total hs et je vais le conduire direct à la crèche pour me reposer.

* soit je tiens le coup face à la fatigue et je le garde avec moi pour le conduire plus tard à la crèche.

Et après ?

Bin, j’essaie toujours de faire une sieste d’au moins 1 petite heure. Pas toujours évident car je dois aussi préparer le repas pour papa et les enfants. Papa sait faire à manger mais le temps de reprendre les enfants, ils sont à la maison vers 18h. Si il doit préparer le repas alors ils sont pas couchés avant super tard.

Une fois ces tâches accomplies, je peux penser à moi… Blog ou repos ou les 2. Mais parfois, souvent, c’est le reste du ménage. Ranger le linge, vider le linge sale… Ouf que nous avons une aide ménagère.

Et puis il est temps de m’habiller, je parle d’enfiler mon uniforme et préparer mon sac. Parfois je me fais un pic nic parce que les crasses en gare…c’est bon mais pas pour la ligne.

Allez Go !

Direction le boulot.

En voiture si je finis après 23h. Environ 30 minutes de route.

Arrivée au dépôt, c’ est parti pour quelques heures et pas mal de km selon les services et trains qu’on fait.

J ai une montre connectée, et bien… Je fais facilement 10 km sur un service. J’essaie de rester de bonne humeur, courtoise et si l’affluence me le permet…. Un petit mot avec les passagers. Mais je dois aussi faire face à des personnes plus trash, moins sympa et parfois totalement irrespectueuse. J’apprends avec l’expérience à me blinder mais il y a beaucoup de frustration dans certaines situations.

Bref. Au dernier train, retour au dépôt pour ranger une partie de mon matos et vérifier les horaires du lendemain.

Disons qu’il est minuit 15.

Retour casa. Je serai au lit après m’être posée quelques minutes pour boire un coup, me rafraîchir… Au dodo vers 1h15.

Alors oui, je suis épuisée, au bout du rouleau. Pour peu que les enfants soient malades, passent une mauvaise nuit…bien, moi aussi.

BarbaMum a toujours souffert de problème de sommeil mais aucun remède.

Donc il est clair que ces rythmes totalement décalés et irréguliers sont assez hard à suivre.

Mais pourquoi tu as changé de boulot ? Mais t’es folle d’avoir quitté l’enseignement. Et ça te plaît ? C’est pas trop dur ? Tu dois pas voir beaucoup tes enfants.

Ah ah… Combien de fois n’ai je pas entendu ces paroles… Trop souvent.

Oui, j’ai fait un choix professionnel non conventionnel, difficile mais je l’ai choisi. Et jusqu’ici c’est sans regret.

Évidemment qu’il y a du négatif. Oui, il m’arrive de penser à retourner dans ma petite case confortable de prof. Oui, parfois je me demande si j’ai bien fait.

Parce que, de fait, c’est difficile niveau vie de famille. Et nous vivons dans une société qui a l’art de vite vous faire culpabiliser si vous ne collez pas à l’image de la bonne mère de famille toujours présente pour les siens.

Mais j’aime vraiment bien ce nouveau job et ma nouvelle famille. Car oui, aux chemins de fer, les gens du terrain forment vraiment une famille.

Non, les élèves ne me manquent pas. Oui, les horaires et les congés, eux, me manquent parfois. Mais comme dans tout, il faut bien des bons et des moins bons côtés.

Je me sens épanouie et bien dans ce que je fais. J’aime aussi mon nouveau salaire et les avantages qui vont avec. Des chèques repas, une mutuelle, les trains gratos, des tarifs avantageux sur certains trucs…

Et puis, je sais que il existe des tas de possibilités pour évoluer. Alors que quand tu es prof, à part passer à la direction, tu n’as pas des masses d’options pour évoluer.

Oui mais quand même, les congés… Tu fais comment avec tes enfants ? Puis tu ne fais que des tards, tu vois jamais tes gamins. C’est triste, non ?

Les congés, chez nous, comment te dire… C’est très compliqué.

Je vais tenter de faire court et simple.

3types de congés :

1. Les longs termes en belle période (15juin au 15 septembre et fêtes de fin d’année)

2. Les longs termes hors belle période

3. Les autres.

Mode d’emploi

Pour la catégorie 1, tu dois les demander au cours du mois de janvier par min 8jours et max 21. Tu n’es pas certain que ce soit accordé car cela dépendra de ton coefficient. (on a tous un coefficient de points en entrant dans un dépôt, qui monte ou reste stable selon les demandes)

Pour la catégorie 2, min 8 jours et max 21 mais tu dois les demander 6mois à l’avance. Tu n’es pas certain que ce sera accordé car il faut voir le nombre de demandes déjà faites. Et oui, ils ne peuvent accepter qu’un certain quota.

Pour la catégorie 3, tu demandes un jour plic ploc, max 4 dans une farde. Tu dois demander 3 mois à l’ avance pour avoir une chance de l’obtenir. Et là, bin, c’est premier arrivé, premier servi. Si tu es 5ème, attends toi à ce que ce soit refusé ou qu’on te le fasse sauter à la dernière minute. Car non, ce ne sont pas des congés garantis. On peut te dire oui et puis non faute de personnel.

Je t’entends déjà et je vois déjà ta tête qui tombe des nues. Oui, je sais, tu vas me demander comment je fais ?

Comme tous les collègues…on gère à l’année. On se démerde pour connaître les événements importants assez tôt, on regarde nos agendas et on cale tout cela comme on peut.

Je vais être sympa. Je ne te parlerai pas des semaines de réserve où l’on a notre horaire au jour le jour.

Alors pour les périodes de congés scolaires, on fait comme tous les autres parents qui bossent et qui n’ont pas le privilège des enseignants d’être 2 mois en congés pour garder les enfants. Donc, inscription en stages, camps ou plaines, chez papi/mami…

Est ce que cela a un impact sur mes enfants et leur bonheur ? Ou le mien ?

Forcément un petit peu mais pas tant que ça.

Parce que avant, j’enseignais à Bruxelles et faisais les navettes en train. Donc au final, je me levais à 6h et j’étais rarement à la maison avant 17h30. Alors je n’aurais pas profiter beaucoup plus des enfants puisque il aurait fallu encore préparer le repas etc.

Puis, y avait un peu de boulot parfois à faire à domicile. Je dis parfois car avec les années, les prépas vont plus vite et on fait les corrections aux heures de fourche.

Bon ok, mais alors heureuse ou pas ? Et tes enfants, ils en pensent quoi ?

Oui heureuse, plus épanouie malgré la grande fatigue.

Mes enfants ? Seul mon aîné peut s’exprimer. Il dit qu’il préfère quand je fais des matins pour me voir le soir. Mis à part cela, il ne se plaint pas. Cette année, j’ai décidé d’aller le chercher de temps en temps le midi à l’école. Comme ça on passera un petit moment ensemble en plus.

Le petit, lui, ne m’a pas connu dans l’autre rythme. J’imagine donc que ça le perturbe moins.

Je profite mieux de mes enfants car, lorsque je suis là, j’essaie d’être pleinement présente. Je ne suis pas sur les nerfs à cause des morveux qui ont fait du bruit toute la journée. Je peux quand même être sur les nerfs car je rêve de dormir lol.

Puis, comme disait mon psy, et c’est avec ses mots que je concluerai :

Mieux vaut passer un peu moins de temps avec maman mais que maman soit bien… Plutôt qu’avoir plein de temps avec une maman pas bien. Et oui, les enfants sont des éponges qui ressentent tout ce qu’on ressent. Alors mieux vaut leur transmettre qu’on est épanoui si on fait ce qu’on aime…”

Je vous ferai un article avec ce qui me plaît tant dans le job. Ici c’était pour expliquer un peu le côté vie pratique.

PS: C’est mon choix de ne faire que des soirs. Il existe tout de même des horaires matinaux (ex. 3h30-12h30) et des horaires type journée (10h-19h).

PPS:Une journée de travail peut varier entre 6h et 9h de service.

Advertisements

Author: Barba_Mum

Maman belge de 2 boys boys.

3 thoughts on “Vis ma vie de maman cheminote”

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s