J’ai testé les Essuies-Tout lavables

A la recherche de produits “made in Belgium” à vous faire découvrir sur le blog, Madame Chaussons m’a aiguillé vers plusieurs Mompreneuses dont cette dame Renarde.

prestashop-logo-1533930869

Stéphanie est donc une créatrice Belge localisée à Thuin. Si tu ignores (tout comme moi) où cela se situe exactement…tu sais ce qu’on dit: Google est ton ami 😉

J’ai donc parcouru sa page IG et ensuite son site internet. Et évidemment…j’ai craqué!

J’ai acheté: 2 lots d’essuies-tout lavables et un “paquet” de mouchoirs en tissu.

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous présenter les Essuies-tout lavables. Non pas que les mouchoirs soient inintéressants mais disons qu’ils nous sont probablement tous un peu familiers. Qui n’a jamais eu de grands/petits mouchoirs en tissu étant gamin?

Pourquoi les Essuies-tout lavables?

Parce que j’essaie de suivre la tendance “zéro déchet”. Je ne la suis pas juste pour dire de suivre une tendance. Non! Mais parce que je suis convaincue que c’est l’ensemble de nos petits gestes au quotidien qui pourra faire avancer les choses vers un mieux. Notre planète est en piteux état or c’est à nous de la préserver pour nos progénitures. Donc…

Puis, si en plus de réduire mes déchets, je peux faire des économies… Comment?

Bin oui, moins d’achats en supermarché, moins de déchets dans mes poubelles. Ici, nous avons des poubelles à puce. Cela signifie qu’on paie, en plus d’une taxe fixe de collecte, nos déchets au poids.

Une autre belle raison…C’est beaucoup plus joli! Et c’est plus doux pour la peau! Et c’est plus sain car pas traité avec des produits toxiques.

Je vous entends déjà : Oui mais tu paies l’eau, tu paies l’électricité, le produit à lessiver…Es-tu sûre d’être gagnante?

Bah oui! Comme avec les couches lavables!

Primo: j’utilise de l’eau de pluie pour mes lessives.

Deusio: je fais tourner la nuit (ça coûte moins cher) et avec le reste du linge. Ayant 2 enfants, je dois de toute façon faire tourner des machines quasiment tous les jours.

Comment ça marche?

Ça ne marche pas, ça ne fonctionne pas non plus d’ailleurs! Ça s’emploie, lol.

Les Essuies-tout lavables de La Renarde possèdent 4 pressions. Cela permet de les accrocher les uns aux autres (voir photo).

Une fois que je les ai tous “pressionnés” (J’aime bien inventé des nouveaux mots), je peux alors les enrouler autour de mon dérouleur. Jusque là, rien de bien compliqué et surtout…pareil qu’avec les jetables. 

Ils peuvent passer en machine (60°c)…bin oui, sinon on ne dirait pas “lavable”. Quelle bête remarque. Ils peuvent passer au sèche-linge mais , perso, j’évite. Et on peut les repasser…mais moi, j’évite de repasser tout ce qui peut être évité.

La composition?

Une face en tissu coton et une face en éponge coton. Une face (tissu) est imprimée de motifs, l’autre face est de couleur unie.

Les tissus utilisés sont certifiés Oeko-Tex. 

Vous avez le choix. J’ai opté pour 2 modèles: un imprimé “printemps” et un imprimé “savane”.

En pratique?

Quand j’ai besoin d’un essuie-tout, je vais chercher non pas une “feuille” mais une…eh…je sais pas comment on peut l’appeler du coup…Une “serviette”? Une “feuille”? “Un morceau”? “Un bout”? Bref…vous lui donnerez le petit nom que vous voulez.

Evidemment, vu qu’il s’agit de pressions…il ne suffira pas de tirer un coup franc et sec pour arracher un morceau. Non, je dirais même que c’est à éviter si vous ne voulez pas tout faire tomber. Donc, sans précipitation (pas toujours évident selon les circonstances), avec vos 2 mains, vous enlèverez une feuille d’essuie-tout lavable.

Bon, j’ai été surprise la première fois. Oui, je me suis faite avoir comme une bleue. J’ai voulu l’arracher comme le jetable. Non. Bon, là, je me suis dit “Ah, mwais…” . En fait, c’est une question d’habitude (à changer). Après s’être fait “piégé” une fois ou 2, on a compris le truc.

J’ai, ensuite, voulu essuyer de l’eau qui s’était renversée sur un appuie de fenêtre en marbre. J’ai veillé à utilisé le côté éponge. Mais, petit bémol (quoique, lis plus bas et tu verras que non), ça n’absorbait pas tout du premier coup. J’ai donc dû m’y reprendre à quelques reprises…un peu comme si j’avais utilisé une éponge ou une loque.

Mais, là…je me suis souvenue qu’avec les couches lavables…on a le même “soucis” au début. D’ailleurs, les marques recommandent de pré-laver quelques fois les inserts des couches pour garantir un bon niveau d’absorption.

Bilan après les avoir utilisés et donc lavés plusieurs fois, j’ai refait l’expérience de l’eau sur le marbre et …YEAH!  Ça a absorbé beaucoup mieux! 

On s’en sert pour quoi alors?

En attendant qu’ils aient été lavés quelques fois, j’ai continué de m’en servir pour éponger. Ma foi, ce n’est pas bien grave si je dois passer à plusieurs reprises. En plus, en y réfléchissant…je peux passer à plusieurs reprises avec la même tranche de tissu. Alors qu’en jetable, si je n’ai pas su tout éponger du premier coup…que se passe-t-il? Hop, on prend une nouvelle feuille…et encore une autre feuille…Donc…déchet, déchet, gaspillage, gaspillage.

Je m’en sers également pour essuyer la bouche, les mains des enfants.

Hier, j’ai testé de l’utiliser, comme je fais avec du jetable, pour frotter mes champignons. Si vous l’ignoriez, un champignon ne se lave pas. Idéalement, il se brosse (mais j’ai pas de brosse) ou il se frotte. Mis à part que le tissu est un rien plus épais et donc que ça passe moins facilement entre le pied et le chapeau…ça “nettoie” tout aussi bien les champignons.

Niveau taille, rangement?

23×23 . Regardez la photo…vous verrez qu’ils sont quasiment identiques au jetable. par contre, c’est plus épais donc ça prend plus vite de la place sur l’enrouleur. Ici, mon dérouleur est rempli avec 12 feuilles. Mais le jour où j’en aurai davantage, je peux les stocker à plat dans un joli petit panier par exemple ou bien dans une ancienne boîte de lait en poudre avec un couvercle…Comme ça, j’ouvre la boite et hop, je prends une feuille, comme avec les kleenex en fait.

Une autre astuce que BarbaPapa a suggéré: récupérer le rouleau en carton d’un ancien paquet d’essuies-tout jetables pour mettre les lavables autour. Cela permet que ça tourne plus facilement sur votre enrouleur 😉 

Oups, j’oubliais…Le prix?

22,50€ le lot de 6. Les frais de port sont offerts à partir de 50€ d’achat.

Si je compare avec un autre produit que j’avais déjà: les “carrés multi-usages” de chez H20:

  • Les essuies-tout de La Renarde sont colorés, à motifs donc plus jolis.
  • Les essuies-tout de La Renarde sont en coton Oeko-tex contrairement aux carrés de micro-fibres. La microfibre rejette des micro-particules de plastique lors du lavage. Donc La Renarde est plus écologique car ce n’est pas le cas avec le coton.
  • Les carrés sont plus beaucoup plus grands ( 28×55 ) et coûtent 10 € pour 5. Ça paraît moins cher. Oui MAIS: où sont-ils fabriqués? Comment sont-ils fabriqués? Mystère. La seule chose dont je sois certaine c’est que La Renarde c’est LOCAL et fait maison donc pas de problème d’éthique!

Alors? Adopté ou pas?    OUI OUI OUI!

Mon fils de 4 ans les adore déjà. Il me demande “maman je peux avoir un essuie-tout lion?”

BarbaPapa a encore un peu de mal à ne pas tirer dessus (comme avec les jetables). Mis à part cela, il s’en sert et ne m’a fait part d’aucune remarque négative. 

Le petit pépère semble préférer que je lui essuie la bouche avec La Renarde plutôt que du jetable. 

Si toi aussi, tu veux tester…ou trouver plus d’infos , va voir sur son site: https://larenarde.be/

Advertisements

Author: Barba_Mum

Maman belge de 2 boys boys.

2 thoughts on “J’ai testé les Essuies-Tout lavables”

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s