Lecture du soir pour tous petits: Mon 1er livre pour dormir

Bonsoir les BarbaFriends,

Chez nous, le soir, on lit…Et même si petit Pépère gigote et semble ne rien écouter…On lit malgré tout. Je suis convaincue que son oreille entend et retient les mots même si, de prime abord, il n’est pas attentif à l’histoire.

Vu que Petit Pépère et Super Loulou partagent la même chambre, vu que Super Loulou est un féru de bouquins… Le gnome 2 en profite donc indirectement. 

Ceci dit, il commence depuis quelques mois, à montrer un certain intérêt pour les livres qu’il nomme “leli”. Il va chercher “leli” et n’essaie même pas de lui prendre pour le lui lire! Malheur  à toi! Non, il veut absolument les feuilleter lui-même…même à l’envers, lol. 

C’est pour cela que je n’insiste pas….Je préfère le laisser découvrir à son aise. Et quand il sera prêt à écouter de manière calme et attentive (si cela arrive un jour, car tout le monde n’accroche pas)…alors on lui lira les histoires qu’il aura choisi. 

Bref…Il est temps que je vous présente un de nos “best of” à la maison!

La couverture résume bien pourquoi ce livre est un “must”:

IMG_20190206_000727.jpg

Ce livre cartonné, à toucher, permet à l’enfant de se familiariser avec les livres sans risquer de le déchirer. Je l’ai reçu via une donnerie (si tu ignores ce qu’est ce super bon plan, va voir là → Bon plan: Les Donneries )

Du coup, je peux vous assurer que ce livre a bien vécu et est solide de chez solide!

Il est édité par les éditions Petit Nathan.

D’après la couverture, il est (ou était) vendu au pris de 10,50 €.

Il n’y a pas vraiment d’histoire. C’est plutôt rythmé sur des “rituels” du soir. On lit une mini comptine, on dit bonsoir , on va au dodo…On dit bonne nuit.

Et puis surtout, ce qui plait ici par-dessus tout…on touche et on regarde les couleurs vives et contrastées qui plaisent tant aux plus jeunes.

Allez, je vous en montre davantage dans la petite vidéo:

Advertisements

Livre “yoga” pour enfants

Bonjour, bonsoir mes petits BarbaFriends!

J’espère que vous vous portez bien et que vous passez de bons moments en famille ou seuls.

Vous savez que j’aime les livres. Ceux qui ont lu cet article plus intime ( → PLEINE CONSCIENCE:Une révolution dans ma vie ) savent aussi que je m’intéresse à la méditation… Qui n’a jamais eu besoin de trouver un peu de zenitude?

Du coup, lorsqu’en faisant mes courses “du dimanche” (comprenez au supermarché pas très bon marché en dépannage), je tombe sur ce genre de bouquins…Forcément, je m’arrête, je manipule et je craque. 😂

Je l’ai acheté en me disant que ça pourrait nous aider le soir avec mon super Loulou. 4 ans et demi et c’est souvent la croix et la bannière le soir pour le bain et la mise au lit. J’étais convaincue que cette petite pépite allait être utile.

Sauf que, à ma grande surprise, c’est Petit Pépère qui a été fortement conquis. J’aurais dû m’y attendre car notre 2ème gnome a un goût prononcé pour tout ce qui est musical.

Du coup, à défaut de servir pour calmer Loulou…il sert à notre petit “Chacha” qui pourrait passer son temps à écouter les différents sons.

Quoique, y a pas si longtemps…Mon grand m’a demandé pour faire les positions avec lui. Certaines étaient moins faciles et l’ont un peu découragé mais il semble avoir apprécié. Je devrai donc tenter de lui re proposer.

Quelques infos techniques avant une petite vidéo? (tout en bas ↓↓↓ )

Editions: Gallimard Jeunesse

Collection: Mes petites découvertes sonores

Age recommandé: à partir de 18 mois

Prix affiché: 10 € (piles inclues)

Ce que j’aime?

  • Les sons
  • Les illustrations
  • Le fait qu’il y ait un explicatif clair et simple en fin de livre pour toutes les postures
  • Il est cartonné (bien épais) donc pas de craintes avec notre indélicat petit Pépère

IMG_20190210_231536.jpg

Activité pour petits et grands : visite de biblio-ludothèque

A l’heure où les écrans ont pris une place envahissante dans nos vies, où l’on peut lire sur tablettes et jouer sur des téléphones… Voici une ‘activité’ qui nous permet de revenir aux petits bonheurs simples de la vie.

L’idée m’est venue après avoir lu et vu le vlog de ‘Family First fr’.
Quand j’ai vu qu’elle emmenait ses enfants à la bibliothèque, je me suis dit:
“Oh mais oui… Ça doit faire un paquet d’ années que je n’ai plus mis les pieds dans une bibliothèque “.

L’ idée a alors commencé à germer. Puis, une maman de la crèche me glisse dans une de nos conversations, qu’elle va à la ludothèque. Quand elle m’a dit ça, je crois que si on avait eu un scan de mon cerveau à cet instant, on aurait vu tout clignoter façon ambiance disco dans ma tête. 😂

Bref… J’avais encore l’image (de ma jeune époque) des bibliothèques où règne un silence impérial, où les rayons sont légèrement (voir beaucoup selon le rayon) empoussiérés, et où l’on trouve des tables avec de vieilles chaises d’école pour ceux qui veulent y préparer leur mémoire.

Peut-être était ce pour ces raisons que j’ai longtemps délaissé ces lieux.
Mais hier, j’ai décidé d’y emmener mes 2 gnomes. Oui carrément les 2, même pas peur.

En réalité un petit peu quand même, principalement vis à vis de petit pépère qui nous a quand même déjà déchiré quelques pages dans plusieurs livres.

En voiture Simone… Eh non, en voiture les gnomes. Je les débriefe sur le comportement calme à avoir sur place. J’explique au plus grand ce que signifient les préfixes ‘biblio’ et ‘ludo’.

Nous voilà arrivés et y a une longue file à la caisse où j’avais quand même besoin de connaître les tarifs de location vu que j’avais à peine 4,50€ en poche. Mais ça va, la dame me donne vite ,entre 2 clients, le fascicule de présentation.

On entre doucement dans le coin ‘enfants’. Et là, je suis très agréablement surprise.13161952_958775274217637_2989933086198865629_o.jpg

Pas de table et de chaises toutes déglinguées mais des petits sièges en plastique ultra colorés, un gros pouf, un tapis lui aussi très attirant.

Les livres sont, pour une partie d’entre eux, dans des bacs aux sols… Super pratique pour les minis.

Quelques mètres plus loin, sous la pente d’escaliers menant à la ludothèque, on trouve des tapis de ‘gym’ avec des petits bacs de livres cartonnés et de livres ‘à bains’. Mes 2 gnomes s’y installent et on choisit 2 livres pour petit Pépère.

Boum la tête du grand en se relevant. Ouf, le mal n’a pas duré trop longtemps.

On s’installe alors tous les 3 sur le tapis et je commence une lecture pour Loulou tout en surveillant du coin de l’œil petit pépère qui va sortir tous les livres, lol.

Mon grand se choisit 2 livres avant de découvrir l’étage.

Escalier pour tout le monde. Petit pépère s’agrippe difficilement à la rampe, un rien trop haute. Mais il gère.

Nous voilà en haut accueillis par une jolie fresque sur le mur.
Mais ce que mon grand repère illico presto:le rayon déguisements. Voilà un super bon plan pour les fêtes d’école et anniversaires.

Nous avançons vers le fond où se trouvent des jeux aux sols. La table ‘train’ séduit mes boys boys directement. Pendant qu’ils jouent, je découvre les jeux et en sélectionne 3 que je vous ferai découvrir dans d’autres articles.

Je discute un peu avec une des collaboratrices pendant que les enfants profitent encore un peu du coin jeux. Elle nous encode tous les 3.

Il est temps de rappeler la marmaille et de rentrer dîner. La biblio-ludothèque ferme à 13h. Hop hop hop.

Petit bonus à l’entrée /sortie :on trouve une ‘grainothèque’. Génial.

À la maison et dans la voiture, je sonde mon grand. Oui, il a bien aimé cette sortie. Oui il y retournera volontiers. Oui il a bien compris que c’est un emprunt mais… Si ce qu’on a eu à prêté nous plaît, maman peut essayer de les acheter plus tard 🤣

Va falloir que j’insiste sur le gros avantage: ne pas avoir de bazar en plus à la maison…

Oh mais j’y pense, on fait aussi des économies…et ça permet de tester les jeux avant de passer à un éventuel achat .

Bref, vous l’aurez compris: passer en bibliothèque – ludothèque, ça n’apporte que du positif!

PS tarif: J’ai eu largement assez avec mes 4,50€.
Inscription gratuite
0.20 € par livre pour 3 semaines
0.50 € par jeu pour 3 semaines.
Ici: 4 livres et 3 jeux = 2,30 €

Et vous ? Déjà visité une bibliothèque ou ludothèque ?

Voici les infos sur celle où nous nous sommes rendus , voici leur FB plus “intuitif” que le site.
Mais quand même, bin oui, voilà le site aussi: https://bibliotheque.labruyere.be/

Lecture du soir: “Colin le lapin”

Bonjour, bonsoir les BarbaFriends…

Il était temps que nous vous présentions Colin,le lapin! En réalité ce n’est pas le titre exact du livre…Mais nous l’appelons comme ça entre nous.

C’est un “must have” pour les lectures du soir avec les plus petits.
Il n’y a pas énormément à vous présenter.
En effet, ce livre ne contient pas beaucoup de pages….Logique, il est écrit pour de jeunes enfants.

Quelques infos “techniques”?

Editions: Quatre Fleuves
Auteur: Lucile Galliot
Illustrateur: Jonathan lambert
Prix: sur le site de la Fnac, il est annoncé (neuf) à partir de 3,99 €
Age conseillé: 3 ans . Mon expérience vous conseille dès le plus jeune âge… Dès 12-18 mois, ils accrocheront.

Pourquoi ça plait tant?

Primo, il y a une marionnette! Une petite peluche lapin. Donc, ça attire très fort les jeunes enfants.

Deusio, le texte fait référence à la journée des enfants et surtout aux “rituels” assez classiques souvent mis en place pour aller dormir: bain, dents… Donc l’histoire touche l’enfant car est proche de son vécu personnel.

La marionnette est toute douce. Chez nous, les gnomes adorent faire des câlins au lapin.

Lecture du soir: La famille Océan

Cela fait longtemps que je ne vous ai pas présenté de livres et pourtant nous en avons encore quelques uns à vous montrer. 

Ce soir, je vous parle de:

IMG_20181006_161016.jpg

Nous avions acheté ce bouquin au magasin du musée océanographique de Monaco. 

Quelques infos “techniques”:

Editions: 1 2 3 Soleil

Collection: Mibo

Auteure/ illustrateur: Madeleine Rogers & Jason Hook

Prix: Autour de 12,95 €

Le contenu?

Ce n’est pas vraiment un livre qui raconte une histoire. C’est plutôt un livre documentaire. Il donne des informations sommaires sur quelques animaux marins. 

Il contient en “bonus” un poster décor de fond marin et 5 animaux en papertoys pour faire des mises en scène marines.

dav

dav

Ce qu’on aime?

  • Les illustrations : colorées et “simplifiées”, graphiques. 
  • Les papertoys et le poster pour faire les mises en scène.

Ce qui m’a déçue?

  • Les informations que le livre transmet sont extrêmement sommaires. Et dans certains cas, j’aurais préféré recevoir un autre type d’infos. Mais je pense que ce livre est dédié à des plus petits…Quoique non car les papertoys, il faut déjà être habile de ses mains.
  • Les fameux papertoys: soit-disant “une point de colle suffit, sans ciseaux”. Eh, sincèrement, j’ai galéré grave.  Pas besoin de ciseaux, cela je confirme. Par contre, une pointe de colle? Non…il faut plus qu’une pointe. Et les instructions ne sont pas toujours claires à comprendre. Bref, je ne les ai pas trouvé adaptés pour des jeunes enfants. 

Adopté ou pas?

Mon avis est mitigé. Oui, c’est sympa, ludique et différent grâce aux papertoys. Mis à part cet aspect…Bof bof. Je ne pense pas que je l’achèterais à nouveau. 

Mais nous aimons les livres alors bon… Loulou, lui, n’a pas été déçu. Il l’aime bien. Et au final, c’est le plus important.

dav

dav

Lecture du soir: Le Croque-Pirate

Cela faisait longtemps que je ne vous avais plus présenté un livre…Et pourtant, on en lit toujours autant !

Ce soir, au programme, un livre trouvé au musée océanographique de Monaco. Petit souvenir de nos vacances.

Et vu que les derniers anniversaires des copains portaient tous sur le thème des pirates, nous n’avons pas échappé à la mode “pirate”.

Nous avons donc craqué sur ce superbe ouvrage:


Quelques infos “techniques”:

Auteur: Jonny Duddle
Maison d’édition: www.editions-picolia.fr
Prix: 12,50 €

Bonus: la couverture du livre est un poster de pirates pour la chambre d’enfant(s).


Un petit “débrief” sur l’histoire?
L’équipage du capitaine Barbemauve rencontre un drôle de “bonhomme” qui leur parle d’un trésor. Vous connaissez beaucoup de pirates qui refuseraient une chasse au trésor? Non…donc, en route pour l’aventure…Mais mais mais…et c’était un piège?

Le fond de l’histoire?
Dans le livre, ils parlent de l’avidité…mais il s’agit d’une traduction. Avec BarbaPapa, on trouve plus approprié le thème de la cupidité. Bref…il s’agit de sensibilser l’enfant à l’un de ces 2 “défauts”.

Pourquoi on aime et on adore?
Ceux et celles qui, maintenant, me suivent depuis quelques temps , le savent…j’adore les livres et encore plus ceux pour enfants.

C’est BarbaPapa qui a trouvé celui-ci. Bravo à lui! J’ai direct craqué quand il me l’a présenté.

Les illustrations…que dire? Elle sont superbes!


Le style oscille entre bande-dessinée et livre traditionnel. Les lecteurs les plus attentifs constateront un fil rouge tout au long de l’histoire…mais il faut arriver une première fois à la fin pour découvrir ce fil rouge. Suspens, je n’en dis pas plus.


L’histoire en elle-même…

Juste la bonne dose pour ne pas faire de cauchemars tout en prenant plaisir à se faire un petit peu peur quand même à certains moments. Les enfants aiment ça (à condition que ce soit bien dosé et c’est le cas).

Il y a une page “surprise” qui est en fait une double page (style presque format A3) mais à la verticale . On y découvre quelque chose de …brrrr…

Donc…ici…c’est son premier livre “Pirate” et il a un sacré succès. Par contre, j’ignore si il est possible de le trouver chez nous? Probablement sur commande…ou directement sur le site de la maison d’édition (voir le point infos techniques).

En tous les cas, si vous avez la chance de le trouver…n’hésitez pas une seule seconde! Foncez l’acheter…et pourquoi pas pour le mettre sous le sapin?

Et vous, des livres “pirates” à nous recommander? Je n’en connais pas beaucoup pour l’instant…Donc n’hésitez pas à me partager en commentaires vos lectures de moussaillons 😉

La crise des 4 ans? Mes astuces

Hello les BarbaFriends,

Comment allez-vous? L’école a repris…c’est la “fête”…Oh mère indigne que je suis. Arrêtez et avouez! Vous aussi, ça vous fait du bien. Bien sûr que j’étais heureuse de passer un peu plus de temps avec mes enfants…mais je suis tout autant heureuse d’avoir un peu plus de temps pour moi.

Bref…ce n’est pas trop le sujet de mon article aujourd’hui. Cela faisait déjà quelque fois que, après passage sur des groupes FB, je me disais “ah je ferais un bien un post sur ça, je partagerais bien ceci”…

Allez hop! Je m’arrête dans toutes les corvées et je me pause et prends le temps de vous écrire. Pas facile de s’auto-discipliner à faire des choses pour soin, pour son plaisir. Mais je me soigne et j’essaie.

Bon…vous aviez certainement tous entendu parlé du “Terrible Two” autrement dit la crise des 2 ans. Vous pensiez, probablement comme moi, qu’une fois passée, nous serions quitte jusqu’à la pré-adolescence? Et bien NON!

Figurez-vous que , en cherchant un peu sur le net (lors d’une grande période de désespoir maternel), j’ai découvert le “Fucking Four”. Pff, quel nom! D’ailleurs, je me suis directement dit ” Et après, ils vont nous pondre le Fisting Six ou quoi “.

Bref…mon petit “ket” (mot typiquement brusselair et pourtant suis namuroise) traverse cette super chouette phase depuis quelques mois! Youhou! On a été gâté entre la crise des 2 ans qui est tombée pendant la grossesse… s’en est suivi la crise du ” je deviens grand frère et je veux pas qu’il me pique ma place”. Nous vlà coincé dans ce “Fucking Four”…Non mais allô?!

Comment reconnaître les symptômes du Fucking 4 ?

  • Le gentil petit loulou se transforme en un “ket”, un vrai petit “ket”, mec rebelle qui s’oppose très fermement à tout. En gros, il fait sa crise d’ado mais version enfant.
  • Les colères…si il en faisait déjà avant…elles sont beaucoup plus marquées maintenant. Il n’hésite pas à se coucher au sol ou à essayer de taper.
  • Il vous teste encore plus qu’avant…
  • Ici, j’ignore si c’est lié à tout cela…mais en prime, il faut lui répéter 100x “fais ci, fais ça”…il traîne (tel les ados, vraiment…c’est tout comme les ados mais version mini…merde, ça fait peur lol).

Vous vous sentez démuni(e), paumé(e), seul(e) ?
NON! T’es pas toute seule Super maman que tu es (ou papa…y a des papas dans les BarbaFriends? Si oui , levez le doigt dans les commentaires).

Vous avez l’impression d’avoir tout essayé et pourtant rien, nada, nieks, que dalle?
Bienvenue au club! Bon… allez, partageons nos expériences et surtout partageons les trucs qui marchent!

Premièrement…j’ai lu…j’ai beaucoup lu… et j’ai aussi vachement culpabilisé après chacune de ces lectures!

Oh la la…L’éducation positive et bienveillante!

Oui, je pense que c’est vers ça qu’il faut tenter de se diriger. Oui, je crois les études scientifiques qui montrent et démontrent par A + B que le développement du cerveau de l’enfant est tel qu’il ne gère pas ses émotions avant l’âge de… 6 ans environ. Oui, j’ai bien compris que l’amour, la reconnaissance, les renforcements positifs (comme on dit dans l’enseignement) sont les maîtres mots de la nouvelle éducation.

OUI MAIS! Je dis Stop!

Stop au matraquage , stop aux conseils soit-disant bienveillants qu’on nous montre non stop, stop aux mises en garde contre tel ou tel modèle!

Pourquoi ce STOP?

Parce que, si comme moi, vous êtes une mère (papa) à tendance perfectionniste, qui se nourrit de toutes ces lectures…vous allez vite péter un câble et surtout vous allez culpabiliser au moindre petit dérapage! Car, quoiqu’en disent les livres…nous restons des humains avant tout, avec nos faiblesses, nos défauts. Il nous arrive donc de craquer et de pousser une gueulante totalement contre-indiquée dans le cadre d’une éducation bienveillante.

Donc, si vous aussi vous êtes férus de lecture éducative, voici un premier petit conseil:

  • Lisez avec beaucoup de recul.
  • Ne prenez que ce qui est bon à prendre.
  • Retirez un ou 2 petits trucs de tels livres, un autre filon dans tel autre bouquin et faites votre “popote” avec tout cela.
  • N’essayez donc pas d’appliquer à la lettre ce que tout un livre seul peut vous dicter.

Exemple:
Voici 3 livres que j’ai lu…et 2 d’entre eux m’ont fait pas mal culpabiliser par moment… Lorsque j’y repensais, je me disais “merde, j’ai fait ça et il faut pas selon machin” ou “Oh, zut, j’aurais dû faire comme ça”.


Donc, je me rends compte que, au final, les astuces que je vais vous partager…bin elles viennent de ma “popote interne” et vous verrez que certaines ne sont peut-être pas à classer dans “éducation bienveillante” mais plutôt dans ” je fais du mieux que je peux bordel de m****” 😉

1. Astuce à commencer bien avant les 4 ans: Mettre des mots sur les émotions:

Nous avons commencé avec la lecture du très chouette livre “La couleur des émotions”. Nous avons eu de la chance que l’instit maternelle a également exploité ce livre. Nous jouons donc beaucoup avec les “couleurs” des émotions. Par exemple, quand j’allais le chercher à la sortie de l’école, je lui demandais “Alors, tu es quelle couleur? Comment tu te sens? “. On peut donc faire cela aussi en cas de crise. IMG_20181106_115333 (800x600).jpg

Nous avons aussi utilisé une des “histoires” du livre ” Aidez votre enfant à gérer ses colères” et donc on lui parle de la “maison des émotions situées dans le ventre”. Voici une des histoires que le livre donne pour aider à verbaliser mais il y en a d’autres et , d’ailleurs, je ne suis pas certaine que ce soit celle-là qu’on a utilisé.


2. Libérer l’énergie (conseil venant de ce même livre):

Donnez ,par exemple, 1 minute au cours de laquelle l’enfant (mais l’adulte peut aussi jouer le jeu) crier, hurler le plus fort possible.
Ou donnez x minutes pour se défouler. Notre Loulou nous le demande parfois, spontanément avant l’histoire du soir: “papa, maman, on peut mettre le temps pour me défouler?” et il se met alors à courir dans tout l’étage. IMG_20181106_105040_resized_20181106_111442271 (800x600)

3. Mettre des repères “temps” auditifs ou visuels:

Il ne faut jamais oublier que, si jeunes, les enfants n’ont absolument aucune notion du temps. Donc, si vous leur dites “encore 5 minutes”, ils ne vont pas du tout réaliser ce que c’est et donc…la crise est assurée au bout des 5 minutes.

Chez nous, ce qui marche le mieux c’est le repère “auditif”.

Quand vient l’heure de monter, BarbaPapa a mis un réveil sur son téléphone. Lorsque Loulou entend le coq , il sait que c’est l’heure de monter pour le bain etc.

Moi, je me sers de la minuterie du four. S’il est occupé à jouer et que je veux qu’il arrête bientôt. Je lui explique: “loulou, maman met la minuterie, quand ça sonne, on arrête”. En général ça marche bien. Il faut juste prêter attention à un détail qui, selon le caractère de l’enfant a beaucoup d’importance. Mon fils est diagnostiqué “Hyper Sensible” donc, si il n’a pas fini de construire le mur ou de garer ses voitures quand ça sonne…la crise risque de se produire. Il faut donc garder une tolérance pour lui laisser le temps de ranger ses voitures OU finir uniquement le mur. Etant Hyper Sensible, si je le force à arrêter sans qu’il ait terminé, c’est le drame. A vous, donc, de prévoir le timing minuterie en tenant compte de cet éventuel facteur.

Dans le bain,c ‘est un simple repère “visuel”: Quand l’eau du bain est toute partie, fini de jouer, on sort et on se sèche.

4.S’isoler ou isoler l’enfant lorsque NOUS, parents, perdons patience?

Les livres préconisent de ne pas isoler l’enfant (cfr la photo) mais plutôt de s’isoler soi… A juste titre car, les enfants, contrairement à nous, n’ont pas encore le cerveau développé entièrement. Les jeunes enfants n’ont donc pas encore la faculté de gérer leurs émotions. isolement, temps mort

Mais, avouons que c’est peut-être un des points les plus difficiles surtout si, comme moi, vous êtes du genre “impulsif”. Alors, oui, il m’arrive de crier sur mon fils (surtout au cours de ces derniers jours où j’étais seule à devoir tout gérer…bref). Oui , il m’arrive de le prendre et le mettre dans les escaliers.

Chez nous, ce sont les escaliers…Pourquoi?
–> On évite d’assimiler la chambre à l’isolement et la punition.
–> Il peut circuler à l’étage, jouer, lire pour se calmer (mais il ne le fait pour ainsi dire jamais)
–> il y a la barrière qui, jusqu’à maintenant, l’empêchait de revenir . Mais, maintenant, il sait l’ouvrir ou passer au-dessus. Donc, cette option fonctionne de moins en moins bien.

Alors, j’essaie l’autre stratégie…la stratégie préconisée par les bons livres: s’isoler soi-même.

Je dis à mon ainé “Ok, si tu veux jouer avec cela (alors que c’est juste parce que son petit frère joue avec et qu’il veut faire tout pareil), si tu n’arrêtes pas de… bin je te laisse. vas-y joue avec si tu veux, moi je monte jouer à autre chose avec ton frère”. Ce n’est peut-être pas encore la meilleure façon…mais ça le calme en général assez vite.
Ou bien, si le petit frère n’est pas de la partie…et que le grand est insupportable…”Ecoute Loulou, j’en ai marre. Je sors / je monte…” et le laisser là “en plan”. Ça nous permet de nous calmer et passer alors une autre phase, celle du dialogue.

5. Une astuce qui permet parfois d’arriver au point numéro 6 plus vite: imager le niveau de notre colère

Certains utilisent une sorte de thermomètre de la colère en pictogramme (idée reprise aussi pour le bruit en classe par exemple).

Moi je montre à mon fils, sur mon corps, où se trouve ma colère.
Exemple: Attention Loulou, maman est en colère et ça monte. Regarde, ma colère est là (milieu du ventre). Soit il se calme et me demande et maintenant? Je lui montre que ça descend. Soit, il teste et recommence de plus belle (étrangement, il ne me demande pas ” et maintenant”? quoique, parfois si). Là, je lui montre que ça monte…jusqu’à ma poitrine, ma gorge. Et quand ça arrive à ma gorge, c’est que ça va sortir et maman risque de crier.

6. Temps d’écoute attentive et dialogue.

Depuis très peu de temps, il m’est venu subitement une idée…hey, c’est souvent comme ça que ça vient chez moi… Probablement, des vieux souvenirs de mes cours de pédagogie. Bin oui , mine de rien, les études de profs regorgent d’un tas de conseils à appliquer à la maison aussi.

Dans certaines classes, on propose un conseil de classe pour que les enfants puissent s’exprimer librement (mais de manière “dirigée”) sur ce qui va et ne va pas. En général, on utilise un “bâton de paroles”.

Un soir de crise, un soir où, étonnamment, j’ai réussi à me pauser, faire un break intérieur pour faire baisser ma pression, j’ai proposé ceci à mon loulou. Depuis , lorsque j’arrive à faire redescendre ma colère, j’essaie d’appliquer:

On s’assied face à face, jambes écartes et pieds contre pieds. On prend un objet qui servira de bâton de paroles. Et hop, j’instaure un dialogue où l’on écoute attentivement l’autre, sans l’interrompre. Chacun à notre tour on s’interroge, on répond…et cela permet de bien faire redescendre l’excitation de mon grand. Pourquoi? je suppose que ça marche car il se sent écouté, entendu. Et même si on ne répond pas favorablement à ses désirs, il sait qu’on les a bel et bien entendu!

https_s-media-cache-ak0.pinimg.comoriginals18c25c18c25c3a971b002125e5909ea3a994b5

Cela me donne une idée! Et si, comme bricolage, l’enfant et ses parents fabriquaient ensemble leur bâton de parole ?

Et voilà… Je ne prétends pas détenir le savoir absolu et je suis loin d’être la mère parfaite que je rêverais d’être. Mais, ceci sont mes petites astuces qui fonctionnent plus ou moins bien.

Pour conclure, j’avais envie de vous partager quand même un aspect important et scientifique issu du livre de Catherine Gueguen (le premier dans les photos). Il s’agit d’une petite synthèse sur le développement cérébral ET émotionnel des enfants. J’ai assisté à pas mal de conférence et toutes, absolument toutes disent la même chose: avant l’âge de (6) ans, l’enfant n’est pas en mesure de “réfléchir”, gérer ses émotions!

Et VOUS? Quelles sont vos astuces pour faire face à la crise? Dites nous tout en commentaires.