Top Women: Le défilé de la demi-finale

Bonjour, Bonsoir les BarbaFriends…

Cela fait maintenant un chouiat plus d’une semaine que le défilé de la demi-finale a eu lieu. 

Il est donc temps pour moi de vous conter cette journée relativement féerique.

Les précédents chapitres sont à lire ici: ch1 , ch2, ch3 , ch4, ch5

Vendredi soir de Saint Valentin, veille du Jour J. 

Après avoir été rechercher les gnomes à la sortie de l’école et profité un max avec eux… Je dois les “abandonner” pour le week-end. C’est en train que je décide de me rendre à Ath. Au bout de 3 changements de trains et un peu plus d’1h30 de voyage, me voilà arrivée en gare de Ath. Jolie gare. J’appelle les topines pour voir si l’une d’elles peut me charger en voiture au passage. Il se trouve qu’elles ne sont pas encore arrivées et qu’elles devraient être là une dizaine de minutes plus tard. 

Il fait froid mais sec et je ressens un besoin urgent de faire pipi. Car oui, je ne fais pas pipi dans les trains (sauf si cela devient insoutenable au risque de me faire dessus ). Je décide donc de marcher jusqu’à l’hôtel. 

Ma housse avec 3 cintres dedans (me servant limite de seconde valise) dans une main à l’épaule, mon sac sur le dos et ma valise dans l’autre main, me voilà à cheminer aventureusement dans les ruelles sombres d’Ath. Au final, vu le nombre incalculable de pauses pour vérifier sur google map si j’étais toujours sur le droit chemin…je finis par arriver un peu après les topines.

Nous logeons à l’hôtel du Parc que je vous recommande vivement. Les chambres sont joliment décorées, soignées, propres et assez spacieuses. Le personnel est très accueillant et le petit déjeuner est délicieux. 

“Charlie” (c’est le surnom donné à jean-Marc , le patron de l’hôtel) nous fait la distribution des clés et encaisse les factures histoire que nous soyons zen le lendemain matin. 

Une fois nos affaires déposées en chambre, il est temps de partir au restaurant. 

Direction un resto dont je tairai le nom car , contrairement à notre logement, je ne peux vraiment pas vous conseiller cet italien. C’est probablement le seul resto à avoir accepté une réservation de 25 gonzesses, un soir de Saint-Valentin… ça en dit déjà long. Paraît-il que c’est pas toujours très frais limite “dépassé” et que hormis les pizzas, c’est du congelé. Mais on s’en fout puisque tout ce qu’on veut c’est s’amuser.

Et bien, je peux vous dire que la Trattoria (oh, oups, j’ai cité le nom de là où il ne faut surtout pas aller manger) et ses clients du 14 février 2020 se souviendront de nous longtemps. 

Tu t’en doutes , 25 gonzesses, c’est pire qu’un poulailler, pire qu’une basse-coure… 25 gonzesses à moitié stressées par ce qui les attend le lendemain…C’est…bruyant!

De chansons en chansons…que ce soit pour l’anniversaire de notre Laeti nationale (ah oui, en plus, une de nous fêtait son annif, donc …) ou des chansons pour Francis Sarlette ou simplement pour rire … Ca fait du boucan. Je plains,non pas les clients du rez-de-chaussée (puisque le son monte et ne descend pas ) mais bien le petit couple venu s’asseoir collé-serré derrière notre table. 

Il est quand même temps de regagner nos lits parce que…le jour J c’est rdv à 8h30. (Enfin, bon, cool hin, on sait qu’on n’est jamais à l’heure chez les princesses). 

Evidemment, des nanas qui dorment ensemble pour la première fois, à plusieurs …ça continue de quaqueter et ça finit par aller dormir à pas d’heure. 

Le Jour-J: défilé de la demi finale. 

8h30 et des confettis … Bref, passé 8h30, nous ne sommes pas des plus ponctuelles, nous les princesses…Nous voilà sur place. 

On nous explique les coulisses, où déposer nos affaires, où nous changer, on nous distribue notre numéro. 

Et tout au long de la journée, nous allons répéter mais aussi passer entre les mains de maquilleuses et coiffeurs. 

Pendant que les unes se font chouchouter les autres répètent ou se détendent. Ouf, pour les répétitions , nous laissons nos hauts talons au “placard”. 

Nous avons des temps plus “cool” , une petite pause lunch. Je profite pour animer une petite séance de méditation avec les filles qui le souhaitent. Cela me stresse un peu car je n’ai jamais guidé de méditation avec des adultes. Elles sont réceptives et toutes sont calmes, apaisées à la fin de notre séance. 

received_900779210336467 (480x640)

Un petit moment de “défoulement” et de “remerciements/applaudissements” à l’égard de la direction, tout cela avec une coupe de bulles gracieusement offerte. 

87996456_10220952947671009_7132306520909283328_o (640x427)
Photo par Jean-Michel Capron pour Top Women

Il y a aussi l’instant photo…Nous nous retrouvons toutes dehors…ça caille et surtout il y a un vent de fou. Mais , sur nos talons, nous restons dignes le temps de prendre la pause pour la photo souvenir. 

On repart pour les répétitions… Le temps passe et l’heure approche à grands pas. Le stress monte chez certaines. Les répétitions prennent fin. Nous allons maintenant devoir patienter jusqu’à ce que nos invités soient tous installés. 

Je me “retire” dans ma bulle, je médite… Cela me fait du bien, m’apaise. 

Et ça y est! En file! Let’s the show begin. La première choré, toutes ensemble n’est pas difficile. Mais, le second passage,en tenue de ville, nous sommes en solo…et, me voilà distraite par les paroles du présentateur, je loupe mon départ. J’essaie de rattraper le coup en accélérant le pas. Mais le stress s’empare de moi et me voilà perdue, je ne sais plus ce que je dois faire. A la sortie , en coulisses, je râle sur moi-même, je culpabilise, me sens nulle de chez nulle et ne cesse de répéter que j’ai tout foiré. Très vite, les topines me rassurent… Il semblerait qu’une grande majorité d’entre nous se soient plantées. 

87102919_842724729510993_8845025408517668864_o (427x640)
Photo par Jean-Michel Capron pour Top Women

Les invités ont un entracte…Nous aussi. On refait un débrief sur la choré car il y aura un second passage solo en robe de soirée. Je stresse car, les “coachs” ont beau nous répéter tout, je ne suis plus rien. Je ne suis pas une auditive, il me faut du visuel. C’est au final, Vanes, ma topine adorée qui va me ré-expliquer tout calmement. Merci miss. 

Nous profitons également de cette pause, pour nous déshabiller et enfiler nos sous-vêtements. Pause terminée! En file les filles! Le stress est à son paroxysme car défiler à moitié à poil  est le plus gros challenge pour la plupart d’entre nous. Nos complexes, nos défauts (mais aussi nos atouts) vont être visibles de tous… Cette fois, nous défilons en petit groupe histoire d’être un peu plus à l’aise. 

87361780_843636879419778_2276029231735504896_o (640x427)
Photo par Jean-Michel Capron pour Top Women

Toute se passe très bien. Nombreuses sont les filles qui reviennent en coulisses avec les larmes aux yeux et l’envie d’y retourner. 

Il reste le passage solo en tenue de soirée. Avec les conseils de ma topine, me voilà bien plus au point. Je ressors fière de moi cette fois car je ne me suis pas plantée (du moins, je ne crois pas). 

86601688_193517588556726_9164994051093561344_n (299x640)

Il reste à attendre les délibérations du jury, les résultats. L’ambiance se détend…quoique…certaines filles ont très envie d’être sélectionnées. Perso, je souffle, je respire et suis zen. Je sais et je le dis aux autres: je ne serai pas reprise. 

J’ai une trop grande gueule et j’ai fait une réflexion lors des dernières répétitions qui, je pense, m’a éliminé d’avance. Mais j’assume. Par ailleurs, je n’ai pas eu le soutien escompté au niveau des collègues, de l’entourage… Donc, je savais également que les votes sms n’allaient pas me sauver. 

C’est donc sans surprise que je terminerai la soirée dans les coulisses et non sous les flash. 

Au terme de la soirée, je ne me sens absolument pas déçue ni triste ni en colère. Je me sens bien. Je suis même soulagée car je ne devrai plus chercher de sponsors, je vais avoir plus d’énergie à mettre dans mes autres projets. Et puis, surtout, mes pieds vont arrêter de souffrir. 

L’après Top Women: le lendemain et les jours qui ont suivi

Le lendemain matin, je me surprends à me sentir triste et déçue. Je suis véritablement surprise de ressentir cela. Je m’étais vraiment préparée à arrêter là. Et pourtant, toute la journée, je me suis sentie cafardeuse. Une salve de questions telles que: pourquoi n’ai-je pas été reprise? Est-ce vraiment à cause de ma grande gueule et mon caractère peu docile? Est-ce parce que je me suis plantée au défilé? Est-ce parce que j’ai toujours montré une image de “je m’en foutiste”? Est-ce parce que je ne rayonnais pas assez? Parce que je ne m’assumais pas encore assez? 

Et oui, subitement me voilà envahie de questions et d’émotions diverses et variées. Je me suis même surprise à être en colère contre moi-même: “mais pourquoi n’as-tu pas fermé ta grande gueule ce jour là?” 

Le sur-lendemain et les jours qui ont suivi, s’en est suivi une vague de tristesse. Je ne vais plus voir les topines? Et si on perdait le contact à cause de la distance? Et si les topines sélectionnées venaient à fusionner grave avec les autres finalistes au point d’en oublier les autres? Et si, et si et si… Il se trouve que ce sentiment est partagé par les finalistes aussi. Voilà qui est rassurant. Nous maintenons les liens via des discussions quasi quotidiennes entre nous. 

Puis, les jours passent et les liens restent. Cela est rassurant. Je n’ai pas tout perdu. J’ai même gagné ce qu’il y a de plus précieux: une vie sociale, des amies. 

Certes, il y a un petit pincement au coeur quand on lit tous les messages, quand on voit les photos des finalistes réunies…Mais je sais aussi que nous leur manquons. Je sais aussi, que perso, les coachings reçus ne m’ont finalement pas vraiment aidé donc à quoi bon. 

J’accepte la défaite si on peut appeler cela ainsi…Mais pas vraiment. Parce que j’ai gagné une multitude de moments incroyablement magiques: la rencontre avec David Jeanmotte, les essayages de lingerie chez Vela (qui est une boutique digne de Pretty Woman), mes essayages personnels de robes de princesse, le défilé en tenue de gala et aussi mais surtout le défilé en lingerie devant environ 500 personnes. Tous ces moments, si on m’avait dit un jour que je ferais le quart de la moitié de cela, j’aurais ri au nez de cette personne. Et pourtant, voilà que j’ai relevé, de manière tout à fait fortuite, des défis inimaginables (pour moi). 

Alors encore merci à toutes celles et tous ceux qui ont cru en moi, mon chéri, mes enfants, mes vrais ami(e)s et quelques rares collègues. 

Mes sponsors que revoici: (en cliquant sur le nom, tu arriveras sur l’article où j’en parle ) et je te mets aussi la page FB. 

Le jardin coquin : FB 

 Odalis : FB 

Axiome Coiffure : FB

Imagine-toi – conseil en image : FB

Lily Institut : FB

Allégeons-votre vie :FB

Le leader bowling : FB

Le handmade by les jardins de Malorie : FB 

 

 

La méthode des alphas pour apprendre à lire (Part 1): découverte, initiation,drill.

Comment tout a débuté?

Super Loulou était en 2ème maternelle et avait donc 4 ans et demi à peu près lorsqu’il a commencé la découverte des alphas.

Cette initiation a démarré à l’école avec son instit.

Un soir, en rentrant, il me raconte qu’ils ont regardé un dessin animé avec des Beta. Il me parle de planètes. Mais je ne reconnais pas le dessin animé. Du coup, je ne m’attarde pas trop.

Quelques jours plus tard, je profite d’avoir l’occasion de croiser son instit pour l’interroger sur ce fameux dessin animé parce qu’il m’en reparle souvent.

C’est là que Madame Marielle m’explique de quoi il s’agit et me montre, dans la classe, le poster.

Ni une ni deux, à peine de retour à la maison, je saute sur le PC et je lance mes recherches.

Je tombe alors sur un blog , puis un autre et encore un… J’épingle sur mon pinterest tout ce qui me paraît utile afin de ne pas oublier ces liens précieux.

Les jours passent, les semaines aussi. Nous voilà aux grandes vacances et je n’ai pas envie que mon fils perde ses acquis.

Je profite alors d’un de mes services qui m’emmène 8x à Louvain-la-Neuve (cité estudiantine belge avec une belle galerie commerçante) pour dégoter le fameux sésame : le coffret des alphas.

Je suis folle de joie et toute excitée à l’idée de pouvoir découvrir la méthode et « jouer » avec mon fils et les alphas.

Mais cela ne s’improvise pas. Je prends donc le temps de lire ces différents articles chez mes copines blogueuses et de bien « étudier » le manuel pédagogique avant de lancer l’aventure.

coffret des alphas
Contenu du coffret (il manque le poster)

La méthode des alphas : késako ?

Je vais te la faire courte sans quoi cet article sera bien trop long. La méthode nous vient de Suisse…Comme quoi, y’a pas que le Québec qui nous pond des petites merveilles en matière d’apprentissages.

Elle a été créée, initialement, pour des enfants ayant des grosses difficultés d’apprentissage à la lecture. Mais la méthode a son petit (enfin grand) succès et commence à se faire connaître un peu partout. Les enseignants s’en servent de plus en plus et cela même pour des enfants sans difficulté particulière.

La méthode plait car elle est ludique et innove de par son travail sur la sonorité.

Les alphas
Le poster des alphas qui fait partie également du coffret.

 C’est parti ! Comment débuter ?

Il faut commencer par l’histoire. L’enfant va découvrir l’histoire des alphas soit via le livre soit via le dessin animé.

Il faudra le lire, le regarder, l’écouter de manière régulière durant plusieurs semaines. L’objectif est qu’il connaisse l’histoire mais surtout qu’il reconnaisse ses premiers alphas. A force de répétitions, il va intégrer les « noms » des alphas présents dans l’histoire.

Nous allons alors pouvoir « jouer » avec les alphas afin de s’assurer qu’il ait assimilé leur nom mais aussi leur chant.

Le chant de l’alpha c’est le son de la lettre. Mais dans la méthode, nous parlons de chant. Tout comme il est vivement recommandé de ne pas nommer les lettres mais bien de garder les « noms alphas ».

Il faut donc veiller à ce que l’enfant assimile le nom de l’alpha mais aussi le chant de ce dernier.

Il existe plein d’activités possibles ainsi qu’un site internet avec des activités online. (Les liens sont en fin d’article).

Je t’ai préparé 2 vidéos avec des « démos » d’activités à faire. Descend plus bas pour découvrir ces 2 vidéos.

Petit à petit, ton gnome ou ta princesse sera capable de « lire » des petites syllabes en alphas. Ensuite, il (bin oui, moi j’ai 2 gnomes mais tu transformes par elle si tu as une fée) pourra lire des « mini » mots en alpha.

Progressivement, tu verras qu’il sait « lire » en version alpha. Quand tu le sentiras prêt ou quand tu la sentiras désireuse (wais, allez, j’alterne il et elle pour ne pas faire de jalouses et jaloux, lol) pour lire en « normal » alors tu pourras te lancer dans la transformation des alphas…Mais ça, ce sera l’objet d’un autre article et d’autres vidéos 😉

Mon avis ?

Mon fils de 4 ans et demi était très emballé par la méthode et a lancé des cris de joie quand il a découvert que j’avais acheté le coffret.

Tout est allé très très vite. Faut dire qu’il adore les livres, ça aide.

L’enseignante travaillait en classe sur la reconnaissance des alphas. Mais j’ignore comment et à quelle fréquence. Il est clair que cela nécessite un « suivi » très régulier.

Je pense que l’idéal est donc de pouvoir utiliser la méthode en classe ET au domicile pour s’assurer une meilleure fixation des acquis. Mais cela n’est, bien sûr, pas à la portée de toutes les familles.

Une chose est sûre, la méthode est très efficace et donne envie aux plus jeunes.

A 5 ans, mon fils était capable de lire en imprimé majuscule et minuscule. Mais cela, je t’en parlerai dans un prochain post.

Donc…oui, je suis convaincue, ultra convaincue et je ne peux que te recommander cette méthode.

Le budget?

J’ai acheté mon coffret, en Belgique (je te rappelle , si tu débarques ici, que je suis Belge), chez Nature et Découverte. Mais j’ai vu, par la suite, qu’on le trouve facilement dans une multitude de librairies.

J’ai payé le coffret: 49,90 €

La méthode des alphas
Petit mot sur la méthode

Que comprend le coffret?

1 DVD et 1 CD

1 album illustré de l’histoire des alphas

1 livret avec le texte de l’histoire

1 poster

Un sachet (en tissu) rempli de figurines alphas

1 livret pédagogique (explications de la méthode et de son fonctionnement)

Tu peux également trouver tout cela sur amazon (mais je ne te mets pas les liens car j’évite au max). Je préfère faire vivre les commerces locaux.

Les alphas
Les figurines des alphas

Les liens utiles: 

Jeux à imprimer : ici 

Jeux sur le tél ou tablette (ou pc): ici

Police d’écriture à télécharger :ici

Des blogs qui en parlent:

iefhistoiredelavie : ici

maman écureuil :ici 

baby-planet : ici

Mes vidéos “explicatives”:

Une introduction et présentation du coffret:

L’utilisation des alphas :

Le sport par plaisir ou parce qu’il faut?

Coucou les BarbaFriends,

J’espère que vous vous portez bien? Les enfants ont, en principe, retrouvé le chemin de l’école et nous celui du travail. 

Avec la rentrée, il y a pour beaucoup, le lot de bonnes résolutions. Personnellement, je n’en prends plus car c’est le meilleur moyen de ne pas atteindre mes objectifs. Je vous parlerai de cela une autre fois.

Comme vous le savez, je participe à cette aventure très particulière qu’est Top Women (je vous raconte tout ici: ch.1 , ch.2, ch.3, ch.4, Ch.5 ).

Cette aventure, pour l’instant, je peux déjà en retirer plusieurs points positifs. Mais je ne vais pas vous les énumérer dans cet article. Ce n’est pas à l’ordre du jour.

Je peux juste vous dire que l’un de ces fameux bénéfice est : la reprise en mains de moi-même. 

Etre une Top Women, c’est s’accepter telle que nous sommes…Certes, mais c’est aussi cette phrase très à la mode ces dernières années: être la meilleure version de soi

M’accepter comme je suis, cela reste un gros challenge. J’avance lentement mais sûrement. Je pense que l’âge, la maturité et la maternité sont des bons ingrédients pour aller dans ce sens. Mais je suis loin d’être sur la ligne d’arrivée. 

Et devenir moi mais en mieux…Bin, c’est pareil: j’avance. Je fais de mon mieux et cela prend du temps. Mais chaque pas, aussi petits soient-ils comptent. 

L’un de ces petits (ou plutôt devrais-je dire “grands” dans mon cas) pas est la reprise d’une activité physique. 

Alors si je devais répondre à ma question: Pour le plaisir ou parce qu’il faut? Je te répondrais…un peu des deux 😉

Disons que , personnellement, ça commence toujours par “Il faut, je dois faire du sport”. Comme dans les meilleures soupes, cela mijote dans ma tête durant plusieurs semaines.

Vient ensuite l’action. Je retourne m’inscrire dans une salle (Je vous parlerai de mon choix un peu plus bas). Lors de l’inscription, c’est toujours le “Je dois, il faut”, qui est présent. 

S’inscrire c’est déjà un premier pas. Petit conseil, va t’inscrire en étant déjà en tenue de “combat” pour ne pas reculer au dernier moment. Il m’est arrivé dans le passé, de m’inscrire (parce que je passais par là) mais ne pas faire de séance…Puis le temps passe, passe et tu paies pour rien. Donc, quand tu décides de remettre le pied à l’étrier (et c’est l’étape la plus difficile à passer), prépare-toi! Enfile ta tenue de sport et hop, au boulot!

Parce que oui, les premières séances , perso, m’ont fait le même effet que aller bosser. On y va , un peu par obligation. 

Mais, et c’est là que ma réponse change…avec un minimum de régularité (dans mon cas 1 à 2x par semaine est déjà un exploit), le “Il faut” va progressivement prendre une toute autre allure. Il y aura encore ce “il faut, je dois” mais il n’aura plus ce goût amer et pimenté qui pique. Non, petit à petit, mon “il faut, je dois faire du sport”, prend une toute autre saveur: un doux mélange de sucré (c’est le côté addictif)- salé (c’est le goût de trans 🤣 ). Alors, bon, je ne suis pas une addict pro, je ne suis pas au stade de la “tox” qui ne sait plus se passer de son sport. Mais j’avoue que je me déçois quand je ne parviens pas atteindre mes 2 séances par semaine. 

IMG_20200124_102517 (640x480)
A l’ouverture, le moment que je préfère pour reprendre en douceur car pas trop de monde .

Alors, le sport, par plaisir ou parce qu’il faut?

Il le faut pour le plaisir et pour notre santé. Parce que, mine de rien, n’oublions pas que le sport est un atout essentiel à une bonne santé. 

Et je ne te parle pas de perdre des kilos ou des centimètres. Bien sûr, nous le savons toutes que c’est un allié indispensable dans ce genre de lutte.

Cependant, gardons à l’esprit que l’activité physique, en général, est surtout et avant tout notre garde du corps contre un paquet de problèmes liés à la santé (problèmes cardiaques, diabète, obésité, arthrose …) 

Toutefois, il faudra trouver THE activité dans laquelle vous vous épanouirez. Parce que si vous vous mettez à courir car c’est “soit disant” le meilleur sport pour éliminer, si vous vous mettez à faire des altères car c’est “soit disant” ce qu’il y a de mieux pour sculpter… alors que vous n’y prenez aucun plaisir…Et bien, parole d’experte dans l’abandon du sport, vous ne serez pas régulière dans votre activité. 

Comment s’assurer du plaisir en sportant?

Primo: Bien choisir son activité. 

Pour cela, faut se poser quelques questions: est-ce que je veux un sport d’équipe, un sport individuel , un sport individuel mais en collectif…? 

Puis, faut aussi réfléchir aux objectifs visés: Est-ce que je veux juste m’éclater? Est-ce que je veux perdre du poids? Est-ce que je veux me sculpter? Est-ce que je veux m’entretenir en douceur? …

Une fois que vous avez défini tout cela, vous verrez déjà plus clair sur vos différentes options.

Deusio: Bien choisir son lieu.

Selon ce que vous aurez choisi comme activité, faites la tournée générale des clubs, des salles…Assistez, si cela est possible, à une séance offerte (nombreux sont les endroits qui le proposent). 

Examinez les tarifs, les horaires mais aussi l’esprit du club. 

Tercio: Passez à l’action! Inscrivez-vous en étant parée de votre plus belle tenue sportive.

Mon choix?

J’ai opté pour une salle de fitness et pas n’importe laquelle.

Mon choix s’est porté sur une salle d’indépendants :

Dynamic Fitness Center .

Pourquoi?

Dans mon jeune temps (oh la la, on dirait que suis ultra vieille), j’ai fréquenté des “clubs” usines comme j’appelle ça. Des Basic-Fit, des NewFit et autre noms très répandus et qui pullulent partout dans le pays. Ils te vendent des abonnements à des prix “soit disant” imbattables , te font des grosses promos, t’offrent des cadeaux…Mais tu restes, du moins c’était mon ressenti, ni plus ni moins qu’un numéro. 

La majorité d’entre eux te proposent des paiements par domiciliation au mois ou trimestrielles…Mais ce qu’ils évitent de te dire c’est la difficulté à résilier. Perso, je n’en garde vraiment pas un bon souvenir. Il est possible que cela ait évolué en mieux (je l’espère en tous cas).

Bref, dans ma “petite” (mais en réalité, elle n’a rien à envier aux grosses chaînes) salle indépendante, on te propose plein d’options. Mais celle que j’apprécie particulièrement, celle qui a fait pencher mon coeur , c’est une possibilité d’acheter un forfait de séances.  

Chez Dynamic Fitness, on ne te pousse pas à prendre un “abonnement”. Et cette proposition de forfait 20 séances est idéale quand tu n’es pas une accro au sport.

Et si je te présentais un peu Dynamic Fitness Center?

C’est une histoire de famille et cela se ressent très fort au sein du club et de ses membres. Maya et son frère sont les gérants mais aussi “animateurs”. Parce que Maya sera plutôt l’animatrice sportive, son frère Démian (pas sûre pour l’ortho, sorry) sera plutôt l’animateur “clown”. 

Depuis les nombreuses années que cette salle est ouverte, ils ont réussi à y faire régner cet esprit familial que chaque membre partage.

Lorsque je suis (re)venue m’inscrire après 5 ans d’abandon, j’ai fait part à Maya de mes craintes quant au regard des autres sur moi. Mon malaise du fait que je n’avais plus fait de sport depuis des années. Après m’avoir écoutée sans jugement, elle a su me (re)mettre à l’aise et me rassurer. 

Et, c’est vrai…chaque fois que j’y vais, les sportifs (que ce soient ceux en herbe ou les pros) sont toujours accueillants, souriants. Tout le monde dit bonjour à tout le monde. Les autres membres sont toujours prêts à te filer un conseil ou t’aider si tu en as besoin. 

Quant au reste du personnel, ils sont tout autant chaleureux. Bon, je note quand même (avec humour) que Mr Yuri m’en a fait bavé les 2 premières fois après avoir su ce que je faisais comme boulot. Je le soupçonne d’en avoir profité pour exercer une petite vengeance à l’égard de ‘ma société”  🤣🤣🤣 Mais je vais lui laisser le bénéfice du doute 😉

Niveau cours?

Ils proposent un éventail tout aussi large que dans les “usines du sport”. Tu y trouveras ces fameux cours Mills ainsi que d’autres offres telles que du :cross training, cuisses abdos-fessiers, circuit cardio et même un cours pour les kids!

Niveau équipement?

Je te l’ai dit et te le répète, ils n’ont rien à envier aux gros noms.

Une salle d’engins “cardio” : vélo, tapis de courses, elliptiques, stepper … 

Une salle de “muscu”. Je suis incapable de citer les engins de “torture” présents mais il y en a un bon nombre et qui sont très variés.

Une salle RPM: salle spécifique pour les cours de “vélo”

Une salle spécifique pour les cross training avec un tas de choses “bizarres” (lol) 

Une salle pour les cours “classiques”.

Mais ils ont aussi une immense coure dans laquelle il leur arrive de “sporter” en été. 

Un petit coin salon si tu as ton fan club qui veut t’encourager.

Un petit coin bar pour tes fans se désaltérer en te regardant suer. 

Et des vestiaires…

Ah, les vestiaires! C’est un point, pour moi, ultra important. Il faut qu’ils soient propres! Et c’est le cas! Douches, sèche-cheveux chez les dames (vous m’excuserez, suis pas allée voir chez les hommes), miroir, casiers, “bancs”, porte-manteaux. Tout est là et super clean!

Bref, comme tu peux le deviner, je suis vraiment satisfaite.

Si je devais émettre un bémol… Mais qui suis-je pour “critiquer” alors que je ne suis pas leur cliente la plus assidue…

Je dirais que une ouverture à 9h, ce serait encore mieux. Oui , ça m’éviterait de devoir repasser “patienter” chez moi et risquer de me remettre au lit et faire l’impasse. Lol. 9h, je pourrais y venir direct après avoir conduit les gnomes à l’école.

Et l’autre chose, mais je connais déjà la “réponse” (tout du moins je m’en doute ) , ce serait d’avoir un peu plus de cours collectifs en matinée. Je kifferais un cours de bodycombat ou body attack le matin…Et oui, pour celles et ceux qui, comme moi, bossent le soir, ça laisse peu d’occasions de participer à ces cours là (sauf les week-ends). Mais les week-ends , si je bosse, je reste à la maison le matin pour profiter de mes kids. Alors, bon, je me doute que si ils ne l’ont pas prévu c’est que la demande n’est pas assez “élevée” que pour être rentable. Donc…à défaut, je fais mon petit entrainement sur les machines. Et ma foi, pour s’y remettre, c’est pas plus mal.

Du coup, si tu vis à Gembloux ou dans les environs et que tu as décidé de devenir la meilleure version de toi-même en pratiquant une activité physique…

Je ne peux que t’encourager à aller visiter Dynamic Fitness Center

Tu peux déjà aller à la pêche aux informations (pour les tarifs, les cours, les horaires) soit sur leur site: ici soit, sur leur page FB: . 

IMG_20200127_125525 (480x640)
Petit coin “bar”/détente

 

 

Une sortie pour les fans de dinosaures

Bonjour les BarbaFriends,

J’espère que vous et votre famille, vous vous portez bien. Aujourd’hui, je fais un petit flash-back sur une des sorties faites pendant le congé de noël.

L’avantage est que c’est un endroit accessible toute l’année. Tu peux donc mettre cette sortie au planing de mercredi après-midi, de ton prochain week-end ou des prochaines vacances scolaires 😉

Direction Bruxelles! Et en train pour rendre l’aventure encore plus fantastique (et faire vivre mon employeur).

Nous préparons notre pique-nique pour ne pas partir  trop tard. Les enfants se réjouissent de manger leurs tartines à bord du train (proprement, je te rassure).

Nous voilà arrivés à Bruxelles Luxembourg. Oui, c’est la gare où il est conseillé de descendre car elle est située à 5 minutes du musée.

Musée des sciences naturelles
A l’entrée extérieure trône un gigantesque (logique) dinosaure. Les enfants peuvent directement se plonger dans le bain . Petit pépère a peur.

Au programme?

Tu l’auras peut-être deviné mais nous t’emmenons au musée des sciences naturelles de Bruxelles.

Vu que nous y allons avec petit pépère (2 ans et demi) et super Loulou (5 ans et demi), nous n’y passerons pas la journée complète mais “juste” l’après-midi.

Au moments où nous nous y rendons (tout début janvier donc), il y a une expo temporaire nommée “Antarctica”. Nous décidons de prendre les entrées combinées à cette expo.

Nous réservons également une place pour le fameux “PaléoLab” (je t’en dis davantage plus loin).

Nous entamons notre petite visite vers 13h30 après être passés par la case vestiaire (gratuit) .

Notre visite

Le musée est grand et , dès le départ, nous décidons de ne pas tout visiter.

L’objectif premier est de faire découvrir les dinosaures à nos 2 gnomes.

Le second objectif est de passer un peu de temps dans l’expo temporaire ayant pour thème l’antarctique.

Comme tu peux t’en douter, nous nous rendons directement vers les salles consacrées aux dinosaures. Voilà l’occasion d’enfin faire prendre conscience de leur immense taille aux enfants.

Nous errons entre les reconstitutions de squelettes impressionnants. Super Loulou ne dit pas grand chose. Je pense bien qu’il est en train de réaliser à quel point ces bêtes étaient grandes. A 5 ans, les mètres indiqués dans les livres ne sont pas très parlant, les comparaisons à des buildings un peu plus …Mais rien de tel que de les voir en “vrai”.

Certains sont sous vitres, d’autres sont “à l’air”. On trouve également des fossiles, des “pièces détachées” (façon de parler) telles que des crânes, des fragments d’os etc. Il y a, à chaque fois, comme dans tous bons musées, un explicatif. Mais , nous faisons souvent l’impasse car cela reste un peu trop abstrait voir complexe pour nos gnomes. On parle donc des noms, on essaie de simplifier les explications quand y’a moyen et c’est déjà bien.

Il y a quelques écrans , quelques “activités” possibles au cours de la visite mais soit c’est un chouiat compliqué pour les petits soit ça ne fonctionne pas toujours bien. Alors, on préfère admirer tout ce qui est plus concret pour les enfants.

Note que il y avait une “expérience” très fun à faire et un rien flippante. Un box avec une image 3D  d’un dinosaure animé est relié à un détecteur de mouvements . La personne se place sur le marquage et doit effectuer des pas à droite ou à gauche, en avant ou en arrière. Le dinosaure  bouge en fonction des mouvements de la personne…Et puis, parfois, comme ce fût mon cas, avec un certain mouvement…boum…il vous bondit dessus la gueule ouverte. Les enfants et moi-même avons été bien “saisis”🤣

IMG_20200104_140721 (480x640)
Qui osera défier ce dino?

Un étage plus bas, ce sont des squelettes “dépareillés” qui gisent au sol pour représenter la fin du royaume des dinosaures. Les enfants (enfin surtout loulou) ont été assez impressionnés. Tout autour, on trouve des représentations des “fouilles”, du travail des paléontologues entre autres.

Il est temps pour nous, après ce petit détour, de remonter vers le point de rendez-vous du PaléoLab.

Le PaléoLab, késako?

C’est un atelier réservé aux enfants entre 5 et 12 ans. 

⚠⚠⚠ Cet atelier est proposé uniquement en période de congés scolaires. Vérifiez les horaires sur le site internet ⚠⚠⚠

Qu’est-ce qu’on y fait? 

L’enfant et son  “accompagnateur” (un seul adulte par enfant) vont pouvoir se mettre dans la peau des paléontologues. Divers mini ateliers sont à la disposition du public. Libre à chacun de “tourner” et varier les plaisirs ou de rester longtemps sur une seule activité. Mais la durée totale est de 45 minutes donc, je recommande la “tournante”. 

Selon l’âge de votre enfant, tout ne lui sera pas adapté. Mais, promis, il y en a pour tous les âges. Je vais donc vous présenter uniquement les activités qui étaient adaptées à mon 5 ans.

La favorite, la plus populaire: la fouille dans le sable . Munis de gros pinceaux, de brosses, les enfants ont pour mission de découvrir, faire apparaître des ossements (des faux of course). 

Paléontologues en herbe
Paléontologues en herbe

La 1ère dauphine : reconstituer le dinosaure grandeur nature.

Tel un immense puzzle, trône un squelette de taille moyenne (on parle de dinosaure donc…taille moyenne revient à dire grande taille comparativement à celle de mes gnomes). Une partie du squelette est incomplète. Il s’agit donc de prendre les os manquants et de les assembler. Mais, cela va exiger un grand sens de l’observation chez nos jeunes paléontologues, de la patience et de l’habileté. 

En effet, ils devront s’inspirer du côté complet du squelette pour repositionner les os aux endroits adéquats. Il faudra être habile de ses petites mains pour les fixer dans le bon sens, solidement (mais pas brusquement). Et pour certains (comme Super Loulou), il faudra être patient parce que l’énervement nuit gravement à la réussite de cet exercice. 

La 2ème dauphine , ex-æquo avec le mémory géant 😉 : le soufflé de sable

Dans un grand récipient fermé et vitré se trouvent des “trésors” enfouis sous le sable. Dans la “bulle” vitrée, on a percé des trous et on y a fixé des embouts de pompes à air. Juste à côté de nous, nous avons à notre disposition ces fameuses pompes. Il suffit de gonfler son matelas…Oups non, je confonds avec les camps scouts. Il suffit donc d’actionner la pompe pour que son souffle éparpille le sable et mette à découvert les “ossements”. 

IMG_20200104_153725 (640x480)
La bulle à ossements

Les mémory géants:

Il y avait 2 jeux de mémory. L’un sur le thème des pierres précieuses…et le second…ma mémoire de Dori a encore frappé. Pas très grave, tu auras la surprise de cette façon. 

Dans des boites sont enfermées des pierres précieuses (leur nom est également indiqué à l’intérieur). L’enfant ouvre un premier couvercle et doit ensuite retrouver sa paire. 

Ce qui est très sympa c’est que nous pouvons toucher ces pierres. Voilà une occasion rare pour nos enfants de découvrir ces bijoux de la nature. 

Les autres activités, pour la plupart des grands classiques:

Des “cherche et trouve les différences” entre un tableau et sa représentation sur une feuille.

Des coloriages sur des “fossiles” pour réaliser “l’empreinte ” sur le papier. Qui n’a jamais colorié une pièce de monnaie étant petit? C’est le même principe.

Des origamis, des lignes du temps, des prises de mesures…Et j’en passe, nous n’avons pas tout fait.

J’allais oublier…des déguisements pour petits et grands… J’ai vu un papa enfiler une tenue 😉

Et pour celles et ceux qui n’auraient pas la chance de participer au PaléoLab, sachez qu’il y a un petit bac à sable public dans le musée . Cela permet aux plus jeunes de pratiquer la même activité .  Ce bac est situé dans une des grandes salles de dinosaures, juste à côté de la mise en scène d’une “fouille”. 

Nous avons fait un passage éclair par une salle ayant pour thème l’évolution ou la biodiversité (je ne sais plus trop). Nous y avons vu de vrais animaux mais “empaillés”. Je me suis fait la remarque que c’était peut-être plus respectueux de faire découvrir aux enfants ces animaux sauvages par ce biais plutôt que par des zoos… A réfléchir. 

Et l’expo Antarctica alors?

Je ne te cache pas que nous l’avons faite assez rapidement. Les gnomes commençaient sérieusement à se fatiguer (et nous avec). Les toutes premières salles présentent le matériel nécessaire aux expéditions marines (et sous-marines) de manière très concrète. Dans la première salle, nous entrons dans une “cabine” (J’ignore le nom exact) où loge tout l’équipement du plongeur. La seconde salle allie vidéos et matériel. 

L’exposition est très visuelle , ce qui est plutôt bien pour les tous petits. A plusieurs reprises, nous plongeons dans l’obscurité pour visionner des courts métrages. Les images sont magnifiques. Nous pourrions presque croire que nous sommes “dedans”. Mais l’immersion va encore plus loin. Une des dernières salles est très impressionnante. Totalement circulaire, les murs sont recouverts d’écrans “géants” nous projetant des images de manchots grandeur nature. 

Attention, l’expo se terminera le 30 août 2020. Tu as donc encore de la marge devant toi pour la découvrir. 

Je vous mets un lien vers une vidéo d’une interview d’un des réalisateurs de cette expo. ici

Une autre vidéo par :. 

Quant à moi, j’ai réalisé ma mini vidéo pas du tout “pro”. Elle se trouve à la fin de l’article. 

Bilan de notre journée?

Pour la première fois, Loulou a spontanément dit “merci maman pour le musée”. Le fait que ses mots aient été spontanés veut tout dire. 

Oui, il a aimé, beaucoup aimé. Son petit frère est trop petit pour donner un avis éclairé mais il semble en avoir bien profité à sa façon. 

Quant à moi, j’ai regretté de ne pas avoir des explications plus simplifiées pour les enfants. J’ai , par contre, trouvé le PaléoLab génial. Ceci dit, je pense que 5 ans reste encore un âge un peu trop bas pour en profiter pleinement. D’ailleurs, c’était gratuit pour lui. J’en conclus donc que ce n’est en effet pas le meilleur âge. 

J’ai été très agréablement surprise par l’exposition Antarctica. Je ne savais pas à quoi m’attendre. Je ne regrette absolument pas d’avoir pris l’entrée. Limite, je regrette de ne pas y avoir consacré plus de temps. J’ai été bluffée par les images . Il y avait à la fois un côté pédagogique, ludique et même magique. 

Nous n’avons pas arpenté les autres salles… Nous attendrons qu’ils soient un peu plus grands. 

Une chose est sûre, ma visite m’a réconciliée avec ce musée. J’ignore pourquoi … j’en avais gardé un mauvais souvenir. Peut-être une idée d’un musée vieillot. Peut-être parce que je n’aimais pas cela à l’époque. Mon regard a littéralement changé en y amenant les enfants. Parce que, malgré le manque d’informations que j’ai donné aux enfants, ils y ont pris du plaisir et ont vu des “vrais” dinos. Objectif atteint donc. 

Je termine avec les traditionnelles infos pratico-pratiques:

Les tarifs:

Adultes: 7 € sans l’expo temporaire.  9,50 € avec l’expo Antarctica

Enfants : 4,50 € (dès 6 ans) sans l’expo temporaire.  7€ (à partir de 4 ans) avec Antarctica

Il existe bien évidemment des tarifs réduits (étudiants, profs etc)

Le PaléoLab: 2 € (à partir de 6 ans)

Il existe d’autres animations dont certaines se tenant tout au long de l’année mais à jour fixe. Par exemple: “Raconte-moi” pour les 4-7 ans est une activité se produisant tous les mercredis (sauf le premier du mois). 

Tu trouveras la palette intégrale des activités sur le site à cet endroit: ici

Et si tu désires plus d’infos générales, c’est également sur le site:   ou éventuellement sur leur page FB

Et toi, tu connais? Tu y as déjà été? Qu’as-tu le plus apprécié?

 

 

Top Women: Chapitre 5 [Répétitions]

Bonjour, Bonsoir petit BarbaFriends

Comment vas tu? Ici la fatigue se fait fortement ressentir depuis les “vacances” de noël. Il n’y a pas une nuit qui n’a pas été interrompue. Un mois environ que je suis réveillée au moins une fois par nuit…Par l’un ou par l’autre…principalement pour des pipis au lit (vive l’apprentissage de la propreté). Du coup, je suis HS…tellement crevée que j’ai même cru sentir quelques symptômes du syndrome de Meunière revenir. J’ai eu la vague impression d’avoir la tête qui tournait…parfois, les yeux qui partent en cacahuète , la tête lourde…Bref…

Malheureusement , je n’ai pas pu compter sur ma journée de samedi pour me reposer. J’avais rendez-vous à Ath à 8h30. Ouf, j’avais prévu le coup et demandé congé au taf la veille…parce que finir le boulot à des minuits quand faut te lever à 7h (au max) en sachant que y aura pas de sieste possible… cela était juste impensable pour moi. J’ai bien fait au vu des derniers jours.

Si j’avais rendez-vous si loin, c’était dans le contexte bien particulier de notre élection Top Women. Si tu ne connais pas ce concours de miss sortant de l’ordinaire (parce que ce ne sont pas des filles aux allures de mannequins anorexiques qui participent) , tu pourras retrouver toutes les infos et le commencement de l’aventure ici: ch1 , ch2 , ch3 , ch 4.

C’est parti pour le traditionnel débrief!

En voiture Simone!

En voiture Simone!

Il est 7h30 et j’ai rendez-vous avec une “Topine” sur un parking non loin de mon domicile. Dans ma voiture, j’ai embarqué ma paire d’escarpins neufs, ma robe de “princesse”, un sac avec des rouleaux vides (pour transporter des affiches) et mon sac à dos avec mon pique-nique. Il fait encore noir, pluvieux et froid.

Ca y est! La voilà. Je transvase tout mon barda dans sa voiture et on est go!

En route, on papote comme deux poules, tout ce qu’il y a de plus normal pour des gonzesses 😉 C’est surtout l’occasion de faire davantage connaissance. Parce que chatter, c’est pas aussi bien qu’en live. ML c’est une fille avec qui j’ai directement accroché et que j’apprécie beaucoup. Je suis donc ravie de faire la route avec elle. 

Il est pas loin de 8h30, on arrive pas loin du point de chute. Une rivière, un tout petit pont-levis (que je trouve très charmant, il me rappelle les Pays-Bas) et en arrière plan: la gare de Ath et un paquet de trains (qui, eux, me rappellent le boulot). 

On voit quelques nanas en noir, on comprend que nous sommes au bon endroit. Et oui, le dress code des Top Women c’est “Noir, noir et encore noir”. On s’aventure sur ce joli petit pont pour se garer sur le parking. 

Hey! Salut les Filles! (Salut Charlie, désolée c’était plus fort que moi). 

Nous voilà dans un entrepôt industriel vachement bien rénové. Des murs de briques immensément hauts. D’un côté un bar et des “snookers”. De l’autre, des chaises grises, un coin “photo”, des tables avec des fraises tagada (bonbons acidulés) , un rideau gris immense…ET et et…une centaine de nanas, on y est! 

Dans la salle, à peine arrivées, on entend les “charmeuses” nous appeler avec de grands signes. On dépose notre brole et on attend. L’attente sera de courte durée. 

L'entrepot
Entrée de l’entrepôt

En piste les filles!

Ni une , ni deux, on nous dévoile notre numéro d’ordre de passage lors du défilé. On nous demande de chausser nos jolis talons et de faire 2 files. Comme à l’école (ou presque). Un rang avec les nombres pairs et l’autre avec les impairs. 

Une fois rangées en rangs d’oignons (plutôt des échalotes vu que nous sommes entre gonz), on nous débriefe sur les chorégraphies. 

Le rideau ne se lève pas, le rideau ne s’ouvre pas….Mais on passe de l’autre côté et nous découvrons l’autre partie de la salle…la “scène”. A une exception près, pas de scène. Un défilé sans “podium”, mais qu’est-ce que c’est que ça, me direz-vous. STOP! Souvenez-vous, ce concours dénonce les diktats de la mode et est ouvert absolument à toutes les filles majeures. Il se trouve que parmi les candidates de cette année, nous avons une PMR (personne à mobilité réduite). S est une charmante (bin oui, en plus elle est dans le groupe Charme) demoiselle atteinte de sclérose (si je ne dis pas de bêtise) et circule donc sur son trône 😉 Donc, forcément, difficile de mettre un podium et de faire défiler 4 roues dessus.  Et tu sais quoi, perso, ça m’arrange…J’aurais trop peur de me pelleter la g*** et de faire un vol plané sur le jury ou le public. ✈🤣

Les répétitions s’alternent avec des moments de pauses, de discussions  et de photographies. Nous passons tour à tour devant les membres de l’organisation pour faire approuver (ou pas) certaines tenues. Elles nous prennent en photo ,non pas pour immortaliser cet instant de NON gloire mais pour avoir une sorte de “mémo photos” des tenues de chacune de nous. 

Ca me fait penser que je dois chercher un top noir, le mien ne correspond pas aux critères (je m’y attendais mais j’ai quand même tenté,lol). 

Nous faisons également de nouvelles rencontres. Jusqu’à présent, nous n’avions pas rendez-vous toutes en même temps, nous étions en petits groupes. Mais dorénavant, nous ne faisons plus qu’un. 

J’ai donc rencontré 2 montoises ultra sympas T et R. Nous nous sommes bien marrées et surtout, nous avons pratiqué une activité très féminine : la langue de vip attitude. Oh, je vous rassure, rien du tout n’a été prononcé envers d’autres filles. Le mot d’ordre de Top Women est le respect et la tolérance. Nos commérages ont donc suivi ces 2 règles d’or. Mais on peut néanmoins trouver d’autres points communs sur lesquels gentiment ricaner.  Je ne te parlerai pas de leur accent (enfin surtout à l’une des 2 plus particulièrement) qui me faisait penser aux “Ch’ti”. 

Il est temps de nous déshabiller…A poil, à poil! Enfilons donc notre tenue de soirée. Eh, attention les filles, le bar est vitré et derrière y a des mecs un peu “groseilles” qui se rinceraient bien les yeux . (Quand je te disais que y’avait de quoi faire nos langues de vip sans parler des topines) . Ce n’est pas tout, les billards sont ouverts et d’autres mecs se pointent. Allez,hop! Toutes planquées sur les côtés…Eh non, pas moi…Après tout,on va devoir défiler en sous-vêtements alors autant s’y habituer tout de suite.🤣

Une dernière répétition dans notre plus bel apparat et il est venu le temps de passer aux choses sérieuses . (Non, mais genre comme si les répét n’étaient djà pas assez sérieuses? Si, si…disons autant sérieux alors). 

Les filles! SVP! Votre attention! Séquence questions-réponses!

Comment ça va se passer le soir du défilé?

Jusqu’à quelle heure cela va durer? 

→1h , 1h30 du mat. Plus tard si tu es reprise pour la finale. 😶

Où vont se trouver nos guest star (à savoir BarbaPapa,les BarbAmis, BarbaSister) ?

→Les Gold (les V.I.P plus joliment dit) seront dans le carré au milieu des “mannequins ” ainsi que au bord du tapis. Les Silver ( eh…les pauvres …eh non, les autres quoi) seront derrière. 

Ont-ils le droit de venir avec un appareil photo ? 

→ Non, interdit sauf les gsm (et sans flash). Nous ne voulons pas que vous soyez distraites par les flash des amis. 

Et combien de filles seront reprises pour la finale?

→ 40 à savoir: 10 par les votes sms, 10 par les votes du public présent ce soir là et 20 par le jury.

On fait quoi pendant la délibération? On peut aller voir nos proches?

→ Comme à l’Eurovision, vous restez dans les backstages (mais sans bulle, aucune boisson ni “friandise” n’est tolérée pour éviter de tâcher vos tenues). 

Et après? 

→ Si vous allez en finale, vous referez un tour de tapis lorsque vous serez appelées. 

Et la question qui fâche… On va devoir encore trouver des sponsors pour la finale?

→ Tadam…Roulement de tambour…OUI! 4! Donc, avis aux amateurs et amatrices qui auraient envie de me soutenir… Si je vais en finale, j’aurai encore besoin de vous 😉

C’est fini les questions! Vous pouvez aller retirer vos affiches et flyers. A bientôt!

On fait la file…Eh non, en fait, on ressemble plus à un troupeau de brebis égarées lors de l’ouverture des soldes chez Primark, H&M  que à des futures miss .

Les unes sur les autres pour attraper au plus vite son colis d’affiches et de flyers avant de rentrer chez soi.

Je vérifie quand même que ce sont bien mes affiches et flyers…Bin oui, un échange est si vite arrivé…Puis, on m’a toujours appris de vérifier la marchandise avant de l’emporter. 

Nous voilà reparties. Perso, j’ai gagné une belle cloque au pied 🤣 Mais aussi de franches rigolades (enfin, non pas franches car suis pas du genre à rire aux éclats comme Maïté de la TV, roh la vieille référence… Eh, disons: Non, je ne pouffe pas de rires aux éclats comme Cyril Hanouna) .

Bon t’as compris, j’ai encore passé de bons moments . Disons qu’avec la fatigue qui était déjà fort présente chez moi, j’étais un peu moins dans le “mood”. 

Il ne me reste plus qu’à aller afficher mon joli (ou pas) minois chez les commerçants de ma région, chez mes sponsors et ailleurs…ainsi que distribuer mes 2000 flyers. Oh, joie, bonheur! (C’est ironique, tu as deviné). Mais ça fait partie de l’aventure. Voyons le positif, ça me fera faire de la marche donc du sport….

Sur ce, si tu veux me soutenir, tu peux envoyer un SMS. ATTENTION si tu es à l’étranger! Le seul moyen de voter pour moi depuis la France ou ailleurs est de m’envoyer un petit message (mail, messenger…) pour me le dire. Je t’expliquerai alors comment faire. 

 

Sortie en famille au Bowling “Le Leader”

Hello les BarbaFriends

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous parler d’une des chouettes sorties que nous avons faites pendant les vacances. Mais, no stress, ce n’était pas une expo temporaire. Non,non, c’est une idée de sortie que tu vas pouvoir garder  dans ton stock d’activités à faire en famille. Et autre avantage: tu pourras la faire aussi bien en été comme en hiver. Elle est pas belle la vie? 😉

C’est donc au coeur de ma petite “cité” Gembloutoise que nous nous sommes rendus en famille (hum pas au complet, je reconnais).  Nous avons laissé le plus jeune des gnomes (pour rappel, il a 2 ans et demi) chez son papi et sa mamie…Parce que bon, ok , le bowling est adapté aux enfants mais pas avant 4 voir même 5 ans. Je n’allais donc pas prendre le risque de voir Super Loulou laisser tomber une boule sur les petits petons de son frère 🤣

Il était excité comme une puce! D’ailleurs, les débuts furent tumultueux…Et oui, un hypersensible à tendance perfectionniste et au caractère tendance “mauvais perdant”…ça donne un cocktail parfois explosif sur la piste.

Bref, passons…

Tout d’abord quelques infos pratiques!

Où et quand?

Le Leader  est ouvert tous les jours de la semaine . Les horaires sont variables :

  • Mercredi et vendredi: à partir de 14h,
  • Samedi et dimanche (ou jours fériés): dès 13h.
  • Les autres jours: à partir de 16h.

Et pendant les vacances scolaires, ils ouvrent plus longtemps car c”est tous les jours à partir de 13h. 

⚠⚠⚠ Pendant les congés scolaires, un conseil, pensez à réserver la veille voir quelques jours avant pour être certains d’avoir une piste 😉 Je parle en connaissance de cause,lol. 

Le Bowling est situé à Gembloux, au bord de la chaussée de Charleroi…Mais no stress, y’a un immense parking dans une petite rue perpendiculaire (au coin du bowling d’ailleurs). 

Et on y fait quoi à part faire tomber des quilles?

Tu peux jouer avec d’autres boules , plus petites …Mais tu auras besoin d’une queue pour cela. Oh calmez vous bande d’esprits mal tournés! Non mais! 😉 Tu l’auras deviné (ou pas), tu pourras t’exercer au billard américain. 🎱

Quelques jeux électroniques sont également à ta disposition. 🎰

Et évidemment, tu peux aussi simplement te poser pour boire un verre . Mais bon, ce serait dommage de ne pas t’essayer au moins au bowling. 🎳

🎢En été, y un grand jardin avec une plaine de jeux et château gonflable, top pour les mômes. Pendant que les enfants s’amuseront , les parents pourront se détendre avec un bon cocktail  sur la terrasse. J’ai même cru apercevoir des bouts de plage… A découvrir sur l’album photo de leur page FB: ici. 🍹

Pour finir, tu pourras, une fois encore, pratiquer les boules sous le soleil…mais prévois le pastis et l’accent marseillais…Car il s’agira de pétanque. 

Je n’ai pas de photos personnelles concernant les facilités estivales… Mais vu que je suis sympa, je partage quelques photos issues de leur page (pour ceux qui ont la flemme de chercher).  Voilà…comme ça, je vous réchauffe le coeur (et peut-être le corps).

Et le bowling avec les plus petits, ça dit quoi alors?

En quelques mots: Super! Nickel! Trop Cool! Génial!

Ma plus grande crainte était de ne pas trouver de boules adaptées à ses petites mains et surtout suffisamment légères.  Et bien, non…

No stress! Tout est prévu! La plus légère des boules que nous ayons trouvé (une numéro 6) restait un rien lourde, je pense qu’un numéro en dessous aurait été juste parfait. Mais j’ignore si ça existe. Peu importe, Loulou a quand même su porter sa boule tout seul. Il a également réussi à avoir une bonne prise au niveau de ses doigts. Donc ma foi…

La très agréable surprise (car clairement je ne pratiquais pas assez le bowling que pour savoir que ça existait) était le “toboggan” à boules. Oulalala, je ne sais pas qui en était le plus content. Non, promis je ne m’en suis pas servie pour moi (mais la tentation était grande 🤣). 

Et bien entendu, les “rigoles” remontent sur le bord des pistes quand ce sont des enfants qui jouent. Heureusement, misère…Parce que il n’aurait pas supporté les boules perdues sur les bas côtés. 

Comme tu peux donc le constater, tout est vraiment bien pensé pour que les plus jeunes puissent s’adonner aux joies du bowling. 

Et donc, cela offre aux familles une belle occasion de se divertir à l’extérieur du domicile tout en étant au sec…C’est non négligeable à cette saison et ça permet de ne pas se farcir “la Reine des Neiges 2” une centaine de fois 🤣

Bowling
Les 8 pistes, bowling familial

Alors c’est là que vient la question du “Oui mais, ça coûte combien”?

Dans notre cas, nous avons joué 2 manches . Une manche compte 10 tours . Et un tour compte 2 lancés. Tu as suivi? 

Nous avons également pris quelques consommations: 1 jus pour le “petit”, 1 bière pour papa et maman…Et Papa s’est fait une repasse. 

Au total, nous en sommes sortis pour 41 € à nous 3. Si tu veux des calculs scientifiques , ça revient grosso modo à 13,6 € par personne (en comptant les conso’s).

En comparaison avec le cinoche… Un tarif enfant dans un gros cinéma tourne aux alentours de 8€ et 9 € pour un adulte. Mais là aussi, souvent, faut ajouter des bonbons, des glaces, des chocolats, des bouteilles de BIP (une boisson gazeuse noire) … 

Donc, NON, ça ne coûte pas plus cher que de se farcir Elsa et sa soeur durant 2 heures. Et en plus tu peux t’éclater davantage , rien ne t’empêche de chanter en faisant ton strike 😉

Quoi? Tu veux que je te file le détail des tarifs…Oh la la la… Galère, les tarifs changent selon que t’es en période de congés scolaires ou pas.

Donc, tu sais quoi, voici le lien sur lequel tu trouveras toutes les informations: tarifs

Et pour couronner le tout…Une mini vidéo où tu comprendras que Super Loulou est déjà un mauvais perdant… Tu constateras que , en cas d’anniversaire, tu peux le célébrer joyeusement sur place 😉🥂 

Et si tu veux plus d’infos , c’est soit sur leur site: ici ou leur page FB:

Et pour les scores? 

  • Manche 1: BarbaPapa n°1, Super Loulou n°2 et BarbaMum bonne dernière.
  • Manche 2: BarbaPapa n°1, Barbamum et enfin super Loulou.

Et toi? Déjà tenté le bowling avec tes “Mini Vous”? Des bons ou des mauvais perdants dans ta famille?

Oups, suis fatiguée: J’ai indiqué “zéro boule touchée”…au lieu de zéro quille. 🤣

 

Les Jardins de Malorie pour nous tenir au chaud.

Hello petits BarbaFriends,

Comment ça va par chez toi? Aussi froidement et humide que dans le nord ? Ou bien tu vas me dire qu’il fait chaud et sec dans ta région (vas-y, fais moi baver en com si tel est le cas,lol).

Aujourd’hui, je te propose de nous réchauffer en glissant notre minois dans des snoods super doux. Nous pouvons aussi abriter nos petites mains (les grandes, ça marche aussi. C’est juste que mes mains sont minis, si, si…) dans de jolie mitaines. N’oublions pas nos oreilles qui ont droit aussi à un traitement de faveur durant les périodes hivernales.

Bref, je t’emmène à la découverte des créations réalisées par Les Jardins de Malorie.

Alors qu’est ce que ce nom cache?

Et bien Malorie, comme son nom l’indique, est une gente dame qui est architecte paysagiste et coach en “jardins”. Mais elle a un autre talent, celui de tricoteuse.

Je vais te parler plus longuement de ses créations si délicates. Mais avant cela, un petit mot tout de même sur “Les Jardins”.

J’étais très intriguée par le terme de coaching pour des jardins. Je savais ce qu’est une paysagiste mais la coach… 🤔

Je lui ai donc posé la question.

Son travail de coaching en jardins consiste à prodiguer des conseils , à la demande, afin d’améliorer le jardin de ses clients. Cela peut aller de la manière d’agencer les couleurs, quels types de plantes utiliser pour faire un beau massif  mais aussi comment tailler ses arbustes.

Elle est là pour accompagner les personnes dans leur désir de créer un jardin encore plus beau. Elle n’est en aucun cas jardinière, ce n’est donc pas elle qui va creuser et planter vos herbes et autres fleurs.

Les créations “tricots” de Malorie, c’est quoi alors?

Et bien c’est une multitude de créations colorées toutes douces pour vous tenir au chaud.

Vous trouverez donc : bonnets, bandeaux (cache-oreilles), mitaines, snoods et même des chaussons pour les nourrissons.

Et le Big Bon Point, c’est que l’on peut assortir papa et maman. On peut assortir maman et son gnome. On peut assortir toute la famille. Ca c’est juste génial! 

Les matières utilisées?

Des laines telles que du mohair, de l’alpaga, du polyester mais aussi des laines recyclées  et, pour les doublures: du “doudou” ou du polaire  mais ça peut aussi être du polaire de coton bio. Le choix dépendra aussi de la manière dont on voudra entretenir la création. Si le lavage à la main ne nous effraie pas ou si ,au contraire, on a la flemme, le choix des matières ne sera pas le même. 

Elle peut également travailler avec des tissus bio et éthiques. 

Bien entendu, elle adapte le type de laine et de tissu selon les éventuelles allergies.

Les prix ?

Pour te donner une idée, je lui acheté un super joli snood (à découvrir dans ma vidéo) pour 55 €.

Les mitaines tournent aux alentours de 30 €.

Les chaussons pour bébé varient entre 15 et 20 €. 

Voilà pour te donner une idée approximative de ses tarifs.

PS: Quelque chose me dit que ce sont les soldes… 😉 Par ici 

Les délais?

Difficile à dire car tout dépend de la commande. Tout est fait mains. Donc si tu lui passes commande pour toute la smala, ça prendra plus de temps que juste pour un bonnet.

Tout comme si tu passes commandes pile au moment des fêtes de fin d’année, ça risque de prendre plus de temps car la demande est plus élevée qu’au printemps (logique). 

Mais il n’y a pas que cela!

Elle fait aussi de jolis tawashis!

Késako? Il s’agit de petites éponges lavables.

Elle utilise une laine spéciale à base de polyester. Cette laine pourra donc passer en machine à 60°c et …le plus important: ça ne griffe pas. 

On peut donc s’en servir pour la vaisselle OU…plus sexy, pour se faire un gommage du corps. 

Leur prix est de 4,50 € l’unité OU 16 € pour 4 pièces.

Je te fais une démo dans ma vidéo si tu doutes du fait que ça ne griffe pas.  😉

Et voili voilou…n’hésite pas suivre sa page FB sur laquelle il y a parfois des bons plans 😉 

Et voici son site internet : https://handmadeby.lesjardinsdemalorie.be/

Et concernant l’aspect coaching jardins c’est ici et . 

Je conclurai avec cette petite vidéo 😉